Consommation 3 Belges sur 4 dépensent désormais 109 € par mois sur Internet !

On ignore si les échoppes ont un jour été plus vides. En revanche, les e-shops n’ont jamais été aussi pleins !

Alors qu’il a timidement débuté sa carrière en Belgique (et qu’il était pourtant déjà référent dans les pays anglo-saxons, scandinaves ou chez nos voisins bataves), l’e-commerce semble avoir aujourd’hui atteint sa pleine vitesse de croisière.

Durant la période d’avril à juin, les Belges ont en effet dépensé quelque 2,2 milliards d’euros via Internet, un chiffre en progression de 10 % par rapport à la même période de 2015, selon le BeCommerce Market Monitor publié ce mercredi. Dans le détail, 73 % de la population adulte belge, soit 6,7 millions de citoyens, font leurs emplettes en ligne, une progression de 0,5 % par rapport à l’année dernière.

Ces consommateurs ont effectué 19,9 millions d’achats, en hausse de 3 % en rythme annuel et les achats en ligne représentent désormais 16 % des dépenses totales, ressort-il encore du baromètre. Plus d’e-consommateurs, plus d’e-transactions, mais, également, plus d’argent dépensé en ligne, avec une augmentation importante du panier moyen, qui a bondi de 294 € à 322 €, lorsqu’on confronte les mêmes trimestres de 2015 et 2016.

En moyenne, nous effectuons 1 achat en ligne par mois, pour un montant de 109 euros par transaction, contre 103 euros l’année dernière. Sans surprise, c’est l’achat de billets d’avion et de séjours par Internet qui reste la catégorie la plus populaire, avec 484 millions d’euros dépensés en ligne. Mais, phénomène intéressant, c’est bien le secteur de l’alimentation - pas celui qu’on associe le plus naturellement au monde dématérialisé - qui enregistre la plus forte progression (+175 %), à 65 millions d’euros au 2e trimestre 2016. Ces résultats ont été déduits des chiffres du BeCommerce Market Monitor, une étude réalisée par GfK pour BeCommerce, avec le soutien de PostNL, de Google et de Worldline.

Il est à noter qu’aussi importante soit la révolution de l’e-commerce, certains acteurs - et lesquels ! - l’ont un peu loupée. Ou du moins, pris trop tard. Ikea émarge à cette catégorie. Une ambition que le géant de l’ameublement veut combler : en 2017, il lancera son premier webshop en Belgique, sous la forme d’un click-and-collect (vous réservez vos meubles en ligne, et venez les chercher en magasin). Ni la date, ni le (ou les) magasins concernés ne sont encore connus.