Consommation L’offre de gibier est déjà présente. Mais d’où vient-il ?

La saison du gibier a déjà débuté avant même l’ouverture de la chasse ce samedi en Belgique chez Makro : du marcassin et du cerf (originaire de Nouvelle-Zélande) sont déjà présents en magasin.

Pavé de biche et ragoût de marcassin seront disponibles la semaine prochaine dans l’assortiment de Lidl. L’offre de Carrefour et de Delhaize sera plus large. Pour le lièvre, le faisan et le sanglier, il faudra attendre la mi-octobre.

À quoi le consommateur doit-il s’attendre ? "Le prix d’achat du gibier d’origine européenne subit une relative augmentation ces dernières années, car l’offre de gibier européen se réduit au fil des ans", explique Julien Wathieu. "Nous mettons tout en œuvre afin que cela impacte peu le client".

Le gibier vient donc rarement de Belgique. Encore faut-il le savoir : Lidl se garde bien dans son folder d’évoquer l’origine de ces premiers morceaux de gibier, alors que des drapeaux belge ou britannique ornent l’offre de viande de bœuf ou d’agneau dans ce même prospectus.

Le gibier que vous achetez dans la grande distribution vient souvent de Pologne ou de Hongrie, une origine qui risque peut-être de déconcerter le consommateur.

L’approvisionnement peut aussi venir d’Allemagne, de France, d’Angleterre et bien entendu de Belgique.

L’une des enseignes à proposer du gibier belge est la chaîne Cora. "L’offre est à 100 % d’origine belge", explique Luc Janssens, directeur du Cora de Woluwe.

Il est vrai qu’il est sans doute plus facile pour une chaîne de 7 supermarchés de se fournir exclusivement en Belgique que pour des chaînes plus larges.

C’est le cas de Carrefour. "En tant que plus grand vendeur de gibier en Belgique, il est impossible de trouver suffisamment de gibier chassé ans un pays particulier. Ni en Belgique ni ailleurs", explique Baptiste van Outryve, porte-parole. "Nous devons utiliser la description ‘Union européenne’ pour la simple raison que notre gibier ne vient pas d’un pays particulier", remarque encore Baptiste van Outryve.

Delhaize, notamment, rappelle que son offre est "100 % fraîche et 100 % sauvage". En d’autres termes, le gibier n’a pas été congelé et il ne s’agit pas de viande provenant de bêtes d’élevage.

"Toutes références confondues, nous mangeons plus de gibier dans le sud du pays que dans le nord", remarque encore le porte-parole de Carrefour : filet de faon, filet de cerf et rôti de gigue de cerf sont les pièces les plus appréciées.

La consommation est aussi tributaire de la météo : un temps froid favorise la demande de gibier.