Consommation L’IBSR et la DH ont testé les nouvelles bombes autoréfléchissantes et arrivent aux mêmes conclusions.

Disponibles depuis peu sur le net ou dans des magasins spécialisés, les bombes de spray réfléchissant n’ont pourtant pas encore envahi nos villes.

L’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) a mené une étude pour connaître l’efficacité de ces produits. La DH a également effectué des tests.

Pour être efficaces, les peintures rétroréfléchissantes doivent être visibles lorsqu’elles sont éclairées et invisibles en d’autres conditions. "Elles peuvent alors devenir une alternative aux gilets fluorescents, jugés peu pratiques ou encombrants par certains. À l’inverse, si elles ne donnent pas les résultats escomptés, les usagers faibles pourraient avoir une fausse impression de sécurité", explique l’IBSR au début de son étude.

Dans le cadre de cette enquête, L’IBSR a testé des échantillons de peinture sur des tissus couramment portés en extérieur et sur des matériaux de construction; et cela dans différentes conditions météo. À la DH, nous avons testé la bombe textile et vérifié son efficacité sur du coton dans l’obscurité.

"Au vu des résultats obtenus, l’IBSR ne peut recommander l’utilisation de ce type de peinture rétroréfléchissante comme alternative aux vêtements haute visibilité. Même si la peinture invisible, lorsque correctement appliquée, peut améliorer la capacité à être vu, le gain est bien moindre que celui des vestes fluorescentes traditionnelles", conclut l’institut spécialisé.

Conclusions que nous partageons à la DH. Car même si le spray montre des effets intéressants lors de certains tests, il est aussi criticable sous bien des aspects.

Premièrement, les effets réfléchissants sont seulement perceptibles à une distance de plusieurs mètres. Le spray ne se révèle pas très visible à trois mètres. Deuxièmement, le produit est certes lavable mais est hautement toxique et polluant, ce qui est précisé sur l’emballage. Troisièmement, pour voir l’effet du produit, l’emballage précise de faire une photo avec flash. Or lors de nos tests, nous avons noté que le spray réfléchit beaucoup plus la lumière des flashs que celle des phares de voiture. Et pour finir, le prix d’une bombe varie entre 15 et 25 euros selon le volume (100 ml ou 200 ml).

"Si un vêtement proprement homologué n’est pas disponible, la peinture rétroréfléchissante invisible peut être une bonne manière d’augmenter sa visibilité mais l’utilisateur doit être conscient de son effet limité", conseille l’IBSR. Il salue l’initiative et voit un potentiel dans ce type de produits.