Consommation AB InBev lancera dans quelques semaines une Jupiler sans alcool, mais qui a le goût d’une bière.

La consommation de bières peu ou pas alcoolisées a augmenté de 13 % au cours des neuf premiers mois de l’année, confirmant une tendance analogue enregistrée les années précédentes.

De quoi laisser supposer que les bières dites sans alcool répondent à une demande croissante de la part des consommateurs.

C’est un créneau dans lequel s’est déjà investi AB InBev Belgique, qui va toutefois passer à la vitesse supérieure avec la prochaine commercialisation début décembre de la Jupiler 0,0 %, qui va en fait prendre la place de la Jupiler NA (0,5 % d’alcool).

" La différence par rapport au passé, c’est qu’il s’agit d’une vraie bière sans alcool ", souligne Arnaud Hanset, directeur marketing. "Si elle est sans alcool, elle a un goût 100 % bière".

La Jupiler 0,0 % sera une vraie Jupiler, ce qui n’était pas tout à fait le cas de la Jupiler NA. "La fermentation de la Jupiler NA est arrêtée avant que l’alcool soit formé", explique Tom Dumortier, maître-brasseur chez AB InBev. "Il lui manque l’arôme de la bière".

Tel n’est plus le cas de la 0,0 %. La 0,0 % est donc fabriquée à partir des mêmes ingrédients que la Jup traditionnelle. Le processus de fermentation est lui aussi identique. C’est ensuite que les choses changent. L’alcool est en quelque sorte enlevé de la bière via un procédé "qui permet de conserver tout le goût de la Jupiler".

À l’inverse de la Jup traditionnelle, la 0,0 % ne sera pas brassée à Jupille, le berceau historique de la Jupiler, mais bien dans la brasserie Belle-Vue, dans la périphérie de Bruxelles.

Ce choix s’explique, selon les responsables d’AB InBeb Belgique, par la capacité d’innovation de cette brasserie. Si le succès est bien au rendez-vous, la production pourrait également être confiée à d’autres sites.

Pour Arnaud Hanset, l’intérêt croissant pour la bière sans alcool est une "tendance de fond" qui peut s’inscrire dans de nouvelles démarches de consommation.

"Ces produits sans alcool répondent à une demande du consommateur", note encore Arnaud Hanset.

Le prix de la 0,0 % sera un peu plus élevé que celui de la Jup, en ligne avec la tarification de la NA. "Il y a de la valeur ajoutée de notre part. Le client est prêt à payer un peu plus cher pour cette proposition".

De quoi aussi séduire un jeune public, qui peut plus facilement passer de la consommation de sodas vers la consommation de bières.

Cette démarche belge s’inscrit dans le cadre plus large de la volonté du groupe AB Inbev de pousser ses ventes de bières non alcoolisées à 20 % en 2025, à l’échelle mondiale, contre 9 % actuellement et un petit 5 % en Belgique.

Si la Jupiler 0,0 % est la première pils du groupe AB Inbev à être introduite sur le marché européen, le brasseur a déjà introduit la Brahma (bière brésilienne) sans alcool et, voilà quelques mois, la Budweiser Prohibition, allusion à la prohibition d’alcool aux États-Unis dans les années 20, ou encore la Corona.

"Le processus a été élaboré dans notre centre de recherches à Louvain", explique le maître brasseur d’AB InBev. Il a été appliqué à chacune des bières, dont, maintenant, la Jupiler.

D’autres marques emblématiques du portefeuille belge, comme la Stella ou la Leffe, pourraient-elles à l’avenir se décliner en version "0,0 %" ? "Pourquoi pas ?", répond le directeur marketing. Mais ce n’est pas pour tout de suite…

Un million de dégustations !

"On y croit énormément", martèle Arnaud Hanset. Reste à convaincre le consommateur. La meilleure manière de le faire est donc de lui donner l’occasion de la déguster. Les supporters des Diables Rouges en auront l’opportunité lors du prochain match contre l’Estonie. "Il est extrêmement important de la faire goûter. Il faut que les consommateurs soient convaincus que la 0,0 % a bien un goût 100 % bière". AB InBev sortira même la grosse artillerie en 2017 : pas moins d’un million de dégustations sont prévues afin de travailler la notoriété de la nouvelle offre. AB InBev est confiant : les panels de consommateurs ont été positifs. "La goûter, c’est quelque part l’approuver".

19 % de calories en moins

 La Jupiler sans alcool est la première bière d’AB InBev à afficher clairement ses calories, une information qui sera à terme étendue à toutes ses bières commercialisées en Belgique.

Cela donne quoi ?

Cette Jupiler 0,0 % contient 35 calories par 100 ml, soit 87,5 calories pour une bouteille de 25 cl (faut encore prendre sa calculette pour arriver au bon chiffre !).

Une Jupiler traditionnelle, pour sa part, contient 43 calories par 100 ml, soit 107,5 calories pour 25 cl.

La Stella Artois est légèrement plus calorique : 113 calories pour 25 cl.

C’est 190 calories pour une Leffe Blonde (33 cl).