Consommation En l’espace de 5 ans à peine, 56 points de vente ont été ouverts et 27 millions de sushis écoulés.

Présent en Belgique depuis 2011, Sushi Daily compte aujourd’hui 56 kiosques implantés dans les Carrefour (Hyper et Market) et envisage d’en ouvrir encore deux avant la fin de l’année. "L’objectif pour 2017 est d’étendre encore notre offre pour être présents dans tous les Hypermarchés Carrefour mais aussi de développer notre concept dans les points de vente de proximité", explique Bruno Tromeur, responsable commercial de Kelly Deli, la maison mère de Sushi Daily.

Un succès fulgurant en l’espace de 5 ans en Belgique (et encore plus impressionnant à l’échelon européen où le développement a commencé en 2010 : présence dans 9 pays, 250 millions de chiffre d’affaires, 2.500 employés et plus de 500 kiosques).

"Tout a commencé par la volonté de deux personnes : Kelly Choi et Yamamoto-San, célèbre Maître Sushi. Lorsque Kelly a voulu démocratiser l’art du sushi, sans concession sur la qualité. De retour de voyage aux États-Unis, elle a donc importé le concept du kiosque à sushi implanté dans la grande distribution."

Sans savoir comment convaincre un distributeur, Kelly a donc envoyé une simple lettre aux géants français, dont Carrefour, premier à se montrer séduit par le concept. "Rapidement, un premier kiosque a été installé. On tablait sur un chiffre d’affaires de 400.000 € la première année. Et c’est le million qui a été atteint. Il n’en fallait pas plus pour convaincre Carrefour de développer le concept dans d’autres points de vente."

En Belgique, Sushi Daily a rapidement trouvé son rythme de croisière aussi. "On sait cependant que c’est le format hypermarché qui nous a permis de nous développer mais qu’à l’avenir, il faudra passer par les magasins de proximité."

L’innovation, le Belge en est aussi friand dans son assiette. "Le sushi crunch aux oignons frits arrive en tête des préférences des Belges. Cet été, la marque a également proposé une édition limitée et originale de tataki au thon, saumon et wahoo aux fruits qui a véritablement fait sensation dans notre pays."

Autre nouveauté dans les cartons : le kiosque à Dim-Sum, "qui sera développé à part et pas en annexe du sushi", ou encore des points de vente dans des lieux de fort passage "comme les gares et aéroports", conclut Bruno Tromeur.



Repères

70: avec 56 kiosques en Belgique (et 2 de plus d’ici la fin de l’année), Sushi Daily se positionne comme le leader du marché et envisage 70 points de vente dans les magasins Carrefour en 2017.

1: le chiffre d’affaires d’un point de vente en hypermarché oscille entre 300.000 et 1 million d’euros par an en Belgique !

50: la part de marché de Sushi Daily en Europe (dans la grande distribution) dépasse les 50 %. Plus d’un point de vente sur deux est estampillé Kelly Deli.

200: les poissons arrivent entiers dans les kiosques, où ils sont découpés et transformés en sushis. Pour la Belgique, il faut compter au minimum 200 tonnes de saumon par an.

27: cette année, Sushi Daily table sur un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros, soit pas moins de 27 millions de pièces vendues et façonnées à la main par les Maîtres sushis.