Consommation Le différentiel avec les pays voisins va encore s’accroître. Avec des pertes de rentrées fiscales et d’emplois à la clé ?

L’instauration attendue de la nouvelle taxe soda sur les boissons de type Coca-Cola devrait avoir comme conséquence une augmentation des accises de 2 à 3 cents par canette, soit une quinzaine de cents pour une bouteille de 1,5 l.

De quoi pousser un peu plus les consommateurs belges à franchir la frontière pour réaliser leurs achats, par exemple en France, où les prix de l’alcool, du coca mais aussi de l’eau minérale sont inférieurs à ceux pratiqués en Belgique ?

Le danger est réel. Les ventes d’alcool, et donc les rentrées fiscales, ont en effet plongé en Belgique depuis la hausse des accises fin 2015.

"Le Belge achète de plus en plus ses boissons à l’étranger, où les prix peuvent être jusqu’à 50 % moins chers que chez nous selon le produit", a d’ailleurs rappelé jeudi Vinum Et Spiritus, la fédération des vins et spiritueux.

Le gouvernement Michel avait envisagé fin 2016 de revenir sur cette décision, qui a surtout soutenu les achats transfrontaliers. Il n’en a finalement rien été.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.