Consommation La consommation moyenne annuelle pour la première fois sous les 70 litres.

La tendance s’est une nouvelle fois poursuivie l’année dernière : la consommation de bière a en effet baissé de 4 % en Belgique, selon les estimations dévoilées par la brasserie Haacht à l’occasion de la publication de ses résultats annuels. En 2015, la baisse avait été de 1,78 %.

Si cette estimation se confirme, la consommation moyenne par habitant passerait pour la première fois en dessous des 70 l (environ 69 litres), contre 100 litres encore en moyenne par habitant à l’aube des années 2000.

Cette chute est la plus prononcée dans le secteur Horeca (- 5 %, toujours selon les estimations), contre - 3,50 % dans la (grande) distribution.

Ce mouvement de baisse n’est pas vraiment neuf et touche de longue date la bière favorite des Belges, la Pils, qui reste pourtant et de loin, le leader du marché.

Les ventes de Pils du groupe Haacht ont ainsi baissé de 1,5 % l’an dernier, un chiffre qui intègre toutefois les ventes à l’exportation.

Haacht a joliment tiré son épingle du jeu dans son portefeuille global de bières avec de nettes hausses dans les pays limitrophes (+ 10 % en France et aux Pays-Bas).

Si la Primus a quelque peu souffert l’an dernier, les bières d’abbaye (Tongerlo) et de dégustation (Charles Quint) ont véritablement cartonné, progressant respectivement de 7,5 % et 14,5 %, là encore tous marchés confondus.

Cette bonne tenue des exportations mais aussi une jolie croissance de 4,5 % dans la grande distribution en Belgique a permis à la brasserie Haacht d’enregistrer une croissance globale de ses ventes, 1,4 % en 2016.

La Primus a d’ailleurs investi les rayons de Delhaize depuis quelques semaines, avec cette semaine une offre "12 + 12 gratuites" qui n’est pas sans rappeler les propositions ponctuelles de Jupiler et de Maes.

À l’instar d’autres brasseurs, Haacht joue également la carte de l’innovation, avec l’arrivée de deux nouvelles propositions, la Super 8 IPA et la Super 8 Export.

L’année 2017 a en tout cas mieux démarré, les ventes évoluant plus favorablement qu’au cours du premier trimestre de 2016.