Consommation Les fêtes dopent traditionnellement les ventes : jusqu’à 70 de hausse !

Fêtes et champagne font traditionnellement bon ménage. "Nos ventes sur le seul mois de décembre repésentent 20 % de nos ventes totales sur l’année", explique Roel Dekelver, porte-parole chez Delhaize.

C’est 30 % chez Makro, où l’on s’attend encore à une progression ces deux derniers jours de l’année et même 70 % chez Lidl. "L’augmentation s’explique en grande partie par la réduction de prix réalisée à cette période sur notre champagne Comte de Brismand", souligne Julien Wathieu, porte-parole chez Lidl.

Il est vrai aussi que Delhaize, Makro et Lidl, comme d’autres enseignes, multiplie à cette période de l’année les promotions sur cette boisson très appréciée des Belges. De quoi logiquement doper le business.

La Belgique est en fait le 5e pays importateur de champagne, selon les toutes dernières statistiques. Pas moins de 9,2 millions de bouteilles ont été importées l’an dernier.

Les Belges optent principalement pour le champagne brut non millésimé (90,9 %) du volume), contre 3,5 % pour le rosé et autant pour le demi-sec. Les cuvées de prestige ne représentent quant à elles que 1 % de la consommation et les bruts millésimés 0,7 %.

Le champion toutes catégories est toutefois la Grande-Bretagne, avec l’achat d’un peu plus de 34 millions de bouteilles, pour une population globale de 65 millions d’habitants. Cela fait grosso modo une demi-bouteille par personne.

A ce petit jeu, le Belge est bien mieux positionné, devançant tous les consommateurs étrangers avec 0,8 bouteille par an par habitant. D’autres très bons clients sont les Suisses, qui consomment en moyenne 2/3 de bouteille par an.

La consommation réelle est toutefois plus élevée. De nombreux Belges se rendent en France pour acheter qui en direct auprès d’un producteur qui dans la grande distribution où les prix sont logiquement très intéressants, et encore plus depuis la hausse des accises en Belgique. Cela concernerait plusieurs millions de bouteilles achetées outre-Quiévrain, de quoi pousser la consommation annuelle à plus d’une bouteille par an par habitant.

Aux États-Unis, 16 habitants se partagent une bouteille de champagne par an. La Chine, pour sa part, importe 1 million de bouteilles pour une population de 1,4 milliard d’habitants.

Il y a en tout cas de la réserve. Les stocks sont estimés à un milliard de bouteilles, avec des ventes annuelles situées entre 300 et 320 millions. La récolte 2016 devrait justement permettre de produire 316 millions de bouteilles.

© IPM GRAPHICS