Consommation C’est l’un des nombreux actes forts que va poser Carrefour, qui va aussi accompagner 50 fermes dans leur transformation vers la culture 100 % biologique.

Lors de l’annonce de son plan de transformation, le 25 janvier dernier, Carrefour annonçait vouloir axer sa stratégie sur la transition alimentaire, à savoir aider le consommateur à manger mieux. La présentation du nouveau concept, à Mont-Saint-Jean, dévoilait déjà une partie de la concrétisation de cette stratégie (bio en vrac, mise en avant des rayons fruits et légumes de manière générale, montée en gamme, élargissement des références locales, etc.). Mais, d’ici quelques jours, c’est une petite révolution qui s'entamera.

"Nous allons démontrer que ce n’est pas du marketing et joindre les actes à la parole", explique Baptiste van Outryve, porte-parole du groupe. "Cela se traduira en 14 actes concrets que nous ne pouvons pas encore dévoiler." En exclusivité pour La Dernière Heure, en voici quatre, parmi les plus forts.

Le bio à prix plancher

Avec quelques 4.500 références de produits bio (dont 1.500 lancées cette année), Carrefour entend offrir à ses clients le plus large assortiment possible. "Le prix est aussi important. C’est pourquoi nous allons poser l’acte de proposer, en marque Carrefour, des produits bio les moins chers du marché. Cela signifie que nous garantissons que le prix de ces produits est non seulement moins cher que celui des concurrents en bio, mais aussi moins cher que les produits non-bio."

(...)