Consommation Un petit geste aux multiples effets pour les producteurs

À l’occasion de la Journée internationale du commerce équitable du samedi 13 mai, Fairtrade Belgium organise du 10 au 14 mai le Fairtrade Challenge. "Il est grand temps de redistribuer les parts de gâteau et c’est le but de cette campagne ! En achetant des produits Fairtrade, les consommateurs peuvent en effet changer concrètement et facilement le monde. Pour qu’ils en prennent conscience, nous les invitons à organiser une pause cake, Fairtrade avec leurs collègues, amis ou proches. Ils partagent ainsi non seulement la pâtisserie, mais également l’impact qu’elle produit. Car chaque part de cake a sa propre histoire, celle des producteurs oubliés à qui l’on doit ces ingrédients", explique Nicolas Lambert, directeur Fairtrade Belgium.

Pour participer au challenge, on peut se préparer un cake dont les principaux ingrédients seront par exemple des bananes et du chocolat équitable, accompagnés d’une bonne tasse de café ou de thé Fairtrade. Mais on peut également pousser la porte d’un des nombreux cakeshops du royaume, qui, à l’attention spéciale de cette action, distribueront des cakes Fairtrade.

Il s’agit en l’occurrence de Lilicup à Bruxelles, COCO Donuts à Bruxelles, Les Cup’inn à Louvain-la-Neuve et Namur, T&Q des tartes et des quiches à Liège, Alice&Mathilde à Marche-en-Famenne et Texas Coffee House à Mons.

Une manière de contribuer sympathiquement à la consommation de produits fairtrade, un mode équitable qui garantit un revenu décent aux producteurs. Plus de 1,6 million de producteurs et ouvriers issus de 75 pays dans le monde sont certifiés Fairtrade.

En Belgique, le chiffre d’affaires du secteur a enregistré une hausse de 23 % l’an dernier et les consommateurs sont toujours plus nombreux à acheter des produits labellisés fairtrade : 64 % des Belges consomment équitable (+18 % par rapport à 2015), ce qui se traduit par une hausse des volumes vendus de café (+13 %), de bananes (+25 %) et de chocolat (+47 %).

Dans le monde, les consommateurs ont dépensé plus de 7,3 milliards d’euros en produits certifiés Fairtrade, soit 16 % de plus qu’en 2014. Grâce à cela, les producteurs et ouvriers des plantations fairtrade ont pu percevoir pas moins de 138 millions d’euros de primes en 2015, une augmentation de 30 % comparé à 2014.

De l’argent qui a notamment été investi pour créer de fortes organisations productrices, mais aussi améliorer la qualité de leur production et mettre sur pied des projets d’enseignement, de santé et de logement.