Consommation L’enseigne se concentre sur trois univers et ouvre ses portes à MediaMarkt.

Des produits d’"une extrême qualité" à des prix compétitifs : tel est le credo de l’enseigne Makro, ou plutôt de Makro nouvelle formule d’ores et déjà présent dans les magasins de Machelen (région bruxelloise) et Lodelinsart (Charleroi).

Le concept de l’enseigne a en effet évolué. Le but est désormais de se spécialiser dans trois univers : good food (assortiment d’aliments de qualité), party (tout ce qui touche à la fête) et home (tout ce qui concerne la maison). Et il y en a aussi un quatrième : l’électro, confié à MediaMarkt.

Cette nouvelle proposition est le fruit d’une vaste enquête menée auprès des consommateurs belges. Il aime bien manger, d’où une offre alimentaire tapant dans le qualitatif. Comme par exemple des huiles premium. Des fiches produits vous permettent d’affiner votre choix.

Makro joue aussi sur la complémentarité. La viande du mois - contrefilet de cheval - sera mise à l’honneur dans le restaurant. L’espace surgelés a aussi été réorganisé : les légumes surgelés coexistent avec les légumes frais.

Il aime aussi faire la fête - il en organise entre 3 et 7 en moyenne par an, d’où cet espace party où il sera possible de tout acheter, du repas aux accessoires pour l’ambiance festive. "Nous proposerons aussi les services d’un party planner, qui pourra aider les clients à organiser leur fête", précise Antonio Baptista, CEO de Makro.

Il y a encore l’espace Home, avec un accent sur l’intérieur. "Le Belge déménage peu. Notre espace décoration doit lui permettre d’apporter une touche particulière à son intérieur."

La présence de MediaMarkt dans ses murs va permettre d’accueillir un public plus jeune. Pour MediaMarkt, cela lui permettra de toucher un nouveau public et qui se rend bien plus souvent dans une enseigne alimentaire que dans une enseigne électo.

Pour s’y rendre, il faudra avoir une carte d’accès Makro. Jadis réservée aux indépendants et PME, tout le monde peut l’obtenir depuis quelques années, que ce soit à l’entrée du magasin ou sur le site Internet. Pourquoi la maintenir ? "Nous voulons créer des communautés", explique encore Antonio Baptista.

Autour d’ateliers culinaires, par exemple.

Makro met donc encore plus l’accent sur le particulier - déjà 80 % de la clientèle.