Consommation Le rappel de facture entraîne un coût supplémentaire pour le consommateur.

En Flandre, le premier rappel concernant la facture d’eau sera bientôt gratuit. En tout cas, tous les partis politiques au Parlement flamand se sont mis d’accord mardi. La semaine prochaine, il y aura des consultations entre les ministres compétents et les compagnies des eaux pour finaliser le dossier. C’est le parti d’opposition SP.A qui s’est plaint il y a deux semaines du coût trop élevé de ces factures. Certaines compagnies d’eau flamandes, comme De Watergroep, facturent 7,50 euros supplémentaires à partir de cette première lettre.

Au total, plus de 1,1 million de rappels ont été envoyés en 2016. Selon le SP.A, cela seul fournit à De Watergroep au moins 4 millions d’euros par an. Les socialistes ont donc soumis une proposition au Parlement flamand pour rendre la première lettre de rappel gratuite et l’envoyer après 30 jours au lieu de 15.

Au cours de la discussion de la commission de l’Environnement, toutes les parties se sont mises d’accord sur ces principes de base à partir de la proposition du SP.A.

La ministre de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), soutient l’initiative comme son collègue du fédéral en charge de la Protection des consommateurs, Kris Peeters (CD&V).

D’ailleurs, la volonté du ministre est d’étendre cette gratuité à d’autres secteurs, comme celui de l’énergie par exemple.

Ce dernier a d’ailleurs rappelé dans une lettre adressée aux ministres des Régions compétents et aux compagnies distributrices d’eau en Belgique sa volonté de rendre gratuit le premier rappel de la facture d’eau.

Actuellement, la première facture de rappel coûte 7,50 euros et représente une part non négligeable du budget des compagnies des eaux. "360.000 rappels ont été envoyés sur la dernière année pour laquelle nous avons des chiffres concrets. Et comme cette facture de rappel s’élève à 7,50 euros, c’est un bénéfice non négligeable pour la SWDE qui en réalise déjà peu", rapporte Benoît Moulin, porte-parole de la Société wallonne des eaux.

Les retombées financières seraient donc de l’ordre de près de 3 millions d’euros pour la Société wallonne des eaux. Lundi, deux textes ont été déposés par le PS auprès du Parlement de Wallonie mais pas encore sur le premier rappel de la facture d’eau.

"En l’absence de connaissance exacte de l’impact budgétaire d’une telle mesure, nous avons préféré travailler d’abord sur les fuites cachées et les limiteurs de débit", précise Olivier Rubay, attaché de presse du groupe socialiste du Parlement de Wallonie.