Consommation Un problème de livraison dû à un jour de grève…

Les clients habitués de Delhaize ont été pour le moins surpris de voir des rayons complètement vides depuis quelques jours. "Au Delhaize de l’avenue de la Couronne, à Ixelles, il n’y avait plus le moindre morceau de viande dimanche en fin de journée. Il était totalement vide, je n’ai jamais vu ça, même si samedi la plupart des enseignes étaient fermées. Au rayon fromages, poissons et même charcuteries, il fallait se contenter des restes" , explique cet habitué.

Même chose au Delhaize Léopold III, à Evere. "Ils n’ont pas été livrés vendredi et, hier matin, ils attendaient toujours les camions. Du coup, il n’y avait presque plus de produits frais", selon Patrick, lui aussi habitué de l’enseigne au Lion.

Si le 11 novembre tombait un samedi, voyant les supermarchés et les hypermarchés fermés, cela n’explique pas tout, à commencer par les premiers signes de pénurie dès le vendredi et l’absence de livraison depuis.

"C’est un enchaînement de facteurs qui explique ces problèmes d’approvisionnement", explique-t-on chez Delhaize. "Tout a commencé par un mouvement de grève mardi dans notre centre de distribution de Zellik. Ajoutez-y un week-end atypique et cela entraîne des pénuries dans certains points de vente."

Certes, mais entre mardi dernier et lundi matin, certains franchisés ont attendu un réapprovisionnement en vain. Soit près d’une semaine pour les plus malchanceux ! "Vendredi, des renforts ont été mis à disposition pour refaire les stocks des magasins intégrés et samedi on a fait pareil pour les affiliés. Tout devrait donc rapidement rentrer dans l’ordre", promet Delhaize.

Hier, dans de nombreux magasins, un certain réapprovisionnement avait été fait, mais de nombreux articles manquaient toujours dans les rayons…

© BAUWERAERTS DIDIER
© BAUWERAERTS DIDIER
© BAUWERAERTS DIDIER
© BAUWERAERTS DIDIER