Consommation Bulles, rosés et vins prêts à boire : bonnes affaires en vue dans la grande distribution.

Dans la grande distribution, il y a ce que l’on appelle la petite et la grande foire aux vins. À l’automne, on met le paquet : grands vins et multiples promotions animent le rayon vin, avec des dégustations en soirée pour les clients privilégiés (et les restaurateurs qui en profitent pour se ruer sur les fonds de cave à petits prix). Au printemps, la foire est moins fastueuse, mais elle n’en offre pas moins quelques belles découvertes et, naturellement, de multiples promotions. C’est aussi l’occasion de faire le plein de rosé dans l’optique des premiers barbecues. Et, en la matière, le secteur a d’ailleurs bien évolué également. Fini les rosés lissés, sans grande caractéristique, justes bons à servir à l’apéro ou à arroser les grandes tablées autour des traditionnels barbecues.

Le vin rosé aussi est monté en gamme. "Et d’ailleurs, on remarque que les clients sont prêts à dépenser plus pour une bonne bouteille de rosé, confie Alain Pardoms, acheteur vin chez Delhaize. Chose relativement récente également, les vins rosés ne sont plus uniquement destinés à une consommation immédiate. Certaines références peuvent se garder quelques années."

Preuve de cet engouement toujours plus marqué pour le rosé, les ventes progressent fortement ces dernières années. "Il y a moins de cinq ans, le rosé représentait environ 13 % des ventes. Désormais, on dépasse les 17 %."

Une tendance que l’on observe aussi chez les autres distributeurs. Ainsi, Lidl a considérablement étoffé son offre. "Nous avons ajouté 27 nouvelles références à notre assortiment en ligne, passant de 38 à 65 rosés."

Et si l’on pouvait croire que ce n’est qu’une tendance saisonnière, là aussi la consommation a évolué. "On peut en boire toute l’année. D’ailleurs, on observe aussi une augmentation des ventes durant les fêtes de fin d’année, preuve que le rosé se marie à toutes les saisons."

Si vous manquez d’inspiration pour remplir votre cave, pas de panique : les spécialistes des rayons sont là pour vous guider. "On remarque que ce qui fait aujourd’hui la différence, c’est le service que nos professionnels peuvent offrir aux clients. Il n’est jamais facile de savoir quel vin est idéal pour accompagner un plat. C’est pour cela que nos spécialistes arpentent les vignobles du monde entier, afin de dénicher les meilleurs vins et de conseiller au mieux la clientèle", explique Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour.

20 à 30 % de réduction en moyenne

Delhaize est le premier à se lancer, du 22 février au 14 mars

Delhaize et le vin, c’est un mariage aussi vieux que l’enseigne. Dans les caves de la rue Osseghem, à Molenbeek, ce sont pas moins de 20 millions de litres de vin qui sont mis en bouteille chaque année. L’enseigne au Lion est une véritable référence dans le domaine et c’est elle qui démarre en premier sa foire aux vins de printemps, dès le 22 mars. "C’est l’occasion de faire plaisir à nos clients en leur proposant des remises sur des vins qu’ils ont l’habitude de consommer, mais on leur réserve également quelques belles découvertes", assure Alain Pardoms. "De nombreux vins seront ainsi en promotion avec des remises allant de 20 à 30 %."

Chez Colruyt, c’est le 28 février que la grand-messe démarre (jusqu’au 13 mars). 6 vins seront proposés en dégustation (les 2 et 3 mars) et la mécanique promotionnelle est bien rôdée puisque c’est une fois de plus 20 % de remise qui sont offerts à l’achat de 6 bouteilles, dans une sélection de 59 vins.

Chez Lidl, la foire aux vins est l’occasion d’introduire 20 nouvelles références (temporaires) et même 10 de plus sur le webshop. Quant aux promos, il faudra se dépêcher car l’action 2 bouteilles + 1 gratuite aura lieu entre le 8 et le 11 mars.

Enfin, chez Carrefour, la foire aura lieu de 28 février au 18 mars dans les Market (et du 14 au 26 mars dans les hypermarchés), avec de nombreuses promotions de type 1+1, 2+2 ou 3+3 gratuites sur des vins dégustés et approuvés par Benoît Coudera (ancien sommelier du Karmeliet, 3 étoiles au Michelin) et Francis Lerminiaux, acheteur vin de Carrefour et membre de jury belge du Grand concours de Bruxelles. Plus de 150 références seront présentées pour la foire aux vins qui fera aussi la part belle aux vins bio.


Nos coups de coeur

Découvertes ou valeurs sûres à petits prix.

Villa Antinori IGT 2016 Blanc Toscane

Quand on parle de Villa Antinori, on songe immédiatement à ses vins rouges. Et pourtant, le blanc de Villa Atinori a de quoi séduire, mêlant accents floraux et notes d’agrumes.

6,55 € (Delhaize, -20 %)

Les Hauts Rocs 2016 Rouge Rhône

Ce côtes-du-rhône issu de l’agriculture raisonnée se marie à merveille avec une viande rouge ou des fromages légèrement piquants. Un vin de tous les jours à découvrir en dégustation les 2 et 3 mars.

3,91 € (Colruyt, par 6 bouteilles)

Tavel 2016 Rosé Rhône

Le tavel est l’un des rosés qualitatifs les plus consommés en Belgique. Puissant (fruits rouges et noirs, épices…) il est l’allié des poissons fumés et viandes blanches. Il a un potentiel de garde de 2 ans.

4,79 € (Delhaize, -20 %)

Bourgogne Aligoté 2015 Blanc Bourgogne

Un grand classique très bien réalisé si vous aimez les blancs rafraîchissants, aux arômes d’agrumes dominants. Il accompagne à la perfection les grillades de poisson, les huîtres ou le chèvre.

5,99 € (Lidl)

Dame de Clochevigne 2015 Rouge Rhône

Ce vaqueyras à la robe rubis foncé renferme différents arômes de fruits, comme la mûre, la prune, le cassis et la cerise, complétés par des notes épicées de baie de genévrier et de laurier. Le vin est sec et révèle en bouche une vive acidité et des tanins assez marqués.

7,99 € (Lidl)