Consommation L’Euro 2016 de football devrait booster les ventes du partenaire officiel des Diables Rouges.

La participation des Diables Rouges à l’Euro 2016 tombera à point nommé pour soutenir un secteur Horeca qui n’a pas été à la fête ces derniers temps : les semaines ayant suivi les attentats du 22 mars dernier ont entraîné une chute "considérable" des ventes de bière dans les bars et cafés après une année 2015 bien morose, selon AB Inbev.

L’impact a été important à Bruxelles. "Les gens sortaient moins, il y a eu pas mal d’événements annulés et les touristes étaient moins nombreux", rappelle Jean-Jacques Valkeniers, nouveau Président de la Business Unit Europe de l’Ouest (six pays, dont la Belgique). La météo maussade n’a rien arrangé. D’autres villes comme Gand et Bruges ont aussi été touchées.

La situation s’est améliorée ces dernières semaines, l’arrivée du soleil permettant aussi de remplir les terrasses midi et soir.

De quoi mettre un peu de baume au cœur d’un secteur qui a vu ses ventes globales de bières plonger de 3 % en 2015, alors que la consommation domestique ne perdait ‘que’0,8 %. "L’Horeca a vraiment reçu des claques depuis plusieurs années", remarque encore Jean-Jacques Valkeniers.

Ainsi, en 2008, la consommation de bières se déclinait équitablement dans l’Horeca et à la maison.

Depuis lors, la consommation domestique n’a cessé de croître : elle est désormais de 44 % dans l’Horeca et de 56 %, donc, chez soi. La proportion est même de 40 %/60% pour les ventes de bières d’AB InBev en Belgique, qui compte bien redynamiser ses ventes dans l’Horeca.

L’Euro 2016 devrait toutefois apporter un solide coup de pouce au secteur brassicole en général, et à AB InBev en particulier. "L’ Euro 2016 doit avoir un grand impact sur nos volumes de vente", estime encore Jean-Jacques Valkeniers, sans toutefois donner de chiffres précis.

Dans l’Horeca, la Coupe du Monde 2014 avait permis de stabiliser les ventes. AB InBev s’attend à la même tendance pour l’Euro 2016.

"Beaucoup de personnes invitent aussi des amis à venir regarder le match à la maison. Elles achètent alors la bière la plus liée au foot, la Jupiler, qui enregistre la plus forte progression. Toutes nos marques en profitent toutefois, comme Leffe et Hoegaarden", note encore le Président de la Business Unit Europe de l’Ouest.

Peut-être trinquerez-vous à la santé de notre équipe nationale une canette Diables Rouges à la main. Une nouvelle série de vingt canettes est attendue prochainement dans la distribution. Le gardien Thibaut Courtois, grand oublié de la série lancée fin mars, est cette fois bien présent.

De telles canettes dopent-elles encore un peu plus les ventes de "Jup" ? Difficile à dire selon AB InBev, "même si un effet collection doit jouer en faveur des ventes". De manière amusante, il y a de la demande pour de telles canettes en Angleterre. "Les canettes des joueurs belges jouant en Angleterre comme Hazard et Fellaini sont très recherchées".


1,9 million de gadgets

Partenaire indéfectible des Diables Rouges depuis 1988 - "même quand ils ne jouaient pas aussi bien qu’aujourd’hui", rappelle Jean-Jacques Valkeniers, Jupiler ne fait pas les choses à moitié à la faveur de cet Euro 2016 où l’équipe nationale belge est censée briller.

Au total, c’est pas moins de 1,9 million de gadgets qui vont être distribués, sans qu’AB InBev, souvent avare de chiffres, ne donne de ventilation précise des différents objets.

De nombreux gadgets sont proposés dans les supermarchés, dont une cape réversible (mi-cape, mi-drapeau tricolore). Il y a également des drapeaux belges ou encore des verres à l’effigie des Diables Rouges.

Autant de gadgets gratuits… à l’achat de casiers ou canettes de Jupiler, de quoi doper les ventes en se gagnant les faveurs des supporters.

AB InBev met aussi le paquet dans le secteur Horeca, cafés, bars et aux tavernes étant des lieux privilégiés pour suivre les exploits attendus des Diables Rouges sur le terrain. Les cafés seront transformés en véritables arènes sportives à l’occasion de la compétition.

Jupiler n’en restera pas là si les Diables vont très loin dans la compétition.