Consommation

Le téléviseur ne fait plus recette avec le nouveau de type de consommation nomade et les petits écrans des smartphones (à lire l'article d'Alexis Carantonis sur le sujet), mais les technologies d'affichage continuent d'évoluer. Sony présente ainsi la Bravia A1 avec un écran Oled de 77 pouces (les versions 55 et 65 étaient déjà disponibles). Il assure des noirs très profonds - les noirs sont vraiment noirs - et donc un contraste élevé pour une qualité d'image assez exceptionnelle. Les rendus des couleurs ne sont pas en reste. Le téléviseur affiche évidemment les images en résolution 4K avec une netteté appuyée. Heureusement, les paramètres d'affichage d'image sont complets et permettent d'abandonner les réglages standards pour trouver votre réglage personnel.

L'upscaling des médias qui ne sont pas en 4k est parfaitement maîtrisé pour des contenus en Full HD mais logiquement reste un peu en retrait pour les images de moindre résolution.

L'appareil peut être suspendu au mur. Mais, vu son poids (37,8 kg) et son prix (20 000 EUR), il vaut mieux s'assurer de la résistance de la paroi et du système d'accrochage. Malheureusement, tous les câbles de connexion sont à brancher à l'arrière du téléviseur. Les fils ne sont pas cachés dans un boîtier éloigné de la télévision comme proposé par d'autres marques. Une solution bien pratique pour conserver l'aspect visuel de votre pièce.

Si vous choisissez de l'installer sur un meuble, il faudra de la profondeur (39,9 cm). Pour assurer la stabilité, le pied forme un triangle avec l'écran qui est directement posé sur le mobilier. Une conception différente aurait sans doute permis un gain de place.

© Sony

Enceintes disparues

Sony a fait disparaître les haut-parleurs. Seul, un subwoofer (haut-parleur de grave) est intégré dans le pied. Le son est reproduit par l'écran et le résultat est remarquable. Dès lors, il n'est plus nécessaire de coupler une barre de son pour améliorer le rendu sonore.

Toute la gestion de l'appareil est laissée au système d'exploitation Android TV de Google. Il s'agissait du premier téléviseur que je testais, animé par ce système d'exploitation. Et cela fonctionne plutôt bien. De plus, une Chromecast (également produit par Google) est intégrée dans le téléviseur pour diffuser sans fil le contenu affiché sur votre smartphone, tablette ou ordinateur. Seul bémol, la reconnaissance vocale n’a jamais donné de résultats probants.