Consommation Colis endommagés, non livrés, contrefaçons : les clients grugés sont nombreux.

Avec l’explosion de l’e-commerce - même si la Belgique est encore à la traîne par rapport à la moyenne européenne - les livraisons ont le vent en poupe. Mais si le système cartonne, les plaintes relatives à la livraison sont elles aussi en augmentation.

Le point de contact mis en place par le ministre Kris Peeters (CD&V), en charge de la défense des consommateurs, voit chaque mois affluer plus de 300 plaintes. L’an dernier, on en a recensé 3.390 (entre février et décembre). Sur les six premiers mois de l’année, on totalise déjà 1.950 signalements.

Si les services du ministre Peeters ne disposent pas de statistiques en fonction de la nature de la plainte, les problèmes majeurs concernent une livraison non conforme, voire la non-livraison du bien commandé. Suivent ensuite les contrefaçons, souvent bloquées en douane.

Dans la réalité, ces chiffres seraient bien plus élevés encore.

(...)