Consommation Comment ? En visitant le site meilleurtarif.be. Et en changeant peut-être d’opérateur de téléphonie.

Qu’il s’agisse de sa banque ou de son fournisseur d’électricité, le Belge a plutôt tendance à rester fidèle. C’est aussi le cas pour son opérateur de téléphonie, dont il change peu souvent, même s’il râle à chaque augmentation de tarif.

Or, effectuer régulièrement le tour du marché peut vous permettre de gagner quelques euros par mois. Et autant les avoir dans sa poche que de les déposer dans celle de l’opérateur.

Le simulateur www.meilleurtarif.be vous aide dans cette démarche. Avant de lancer la recherche, munissez-vous de votre facture : les questions pour affiner votre recherche sont nombreuses et précises.

Vous le verrez ci-dessous : les différences peuvent être importantes entre les opérateurs, selon l’enquête menée par l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), qui a procédé pour la troisième fois à une étude comparative de quelque 252 plans tarifaires.

Les plans tarifaires analysés concernent la téléphonie mobile prepaid et postpaid, la téléphonie fixe, l’internet fixe et les offres triple play. L’analyse prend également en compte les offres promotionnelles.

Pour les triple packs, "on observe un écart de prix mensuel important de près de 20 euros entre les plans tarifaires les moins chers (de 48,19 euros à 66,57 euros)", relève l’IBPT, qui a intégré les offres promotionnelles dans cette comparaison.

Pour la téléphonie mobile , " une différence de prix de près de 144 euros sur une base annuelle (de 8 euros à 20 euros par mois) peut être observée entre les 15 plans tarifaires les moins chers" , note encore l’IBPT, qui s’est basé pour cette comparaison sur une utilisation moyenne de 120 minutes d’appel, de 100 SMS et 50 MB de consommation internet). Le tout en formule postpaid.

Il y a donc potentiellement de l’argent à gagner.

Comment ? L’IBPT encourage les consommateurs à identifier leur profil d’utilisateur et à comparer les différentes offres qui y correspondent sur son simulateur tarifaire avant d’éventuellement changer de plan ou d’opérateur.

L’IBPT souligne toutefois que cette comparaison tarifaire n’intègre pas la qualité des réseaux ou du service des opérateurs.


Proximus revoit sa grille tarifaire

Vous êtes client Proximus ? Sans doute, puisque l’entreprise est le premier opérateur du pays. Sachez que la grille tarifaire va être prochainement modifiée, dans l’intérêt, cela va de soi, du client.

Dans ces méandres tarifaires, il y a une bonne nouvelle : la fonction TV Replay devient gratuite. Pour les clients disposant d’un pack avec Internet Partout, la facture mensuelle sera allégée de 3 euros à partir du 1er juin.

Pour les clients disposant d’un pack lancé en 2012 mais n’ayant pas pris l’option Internet Partout, TV Replay sera intégré dans l’offre, sans supplément.

"La majorité de nos clients dispose d’un pack, soit 60 % d’entre eux", explique Jan Margot, porte-parole. "Parmi toutes les personnes disposant d’un pack, 90 % ont un pack lancé depuis 2012."

Pour les clients qui n’ont pas - encore - de pack complet - c’est le cas si votre pack comprend uniquement la ligne fixe et la TV -, il y aura une augmentation de 2 euros par mois.

Si vous disposez de la seule ligne fixe, l’augmentation pour l’abonnement sera de 0,50 euro, de 20,99 à 21,49 euros. Il y aura également une hausse d’un petit cent par communication.

De quoi se tourner vers la formule Happy Time, qui offre des communications gratuites après 17 h et le week-end ? La formule, en tout cas, ne change pas. Le coût des communications en journée évolue toutefois. Le prix par appel va passer de 59 à 65 cents, soit six cents de plus. Six cents par rapport à 59, cela fait 10 % d’augmentation. C’est peut-être ce que Proximus appelle une légère adaptation tarifaire dans son communiqué de presse.

© IPM Graphics