Consommation

L’état de santé de l’offre de télévision par satellite, en Belgique, est plutôt contrasté. Du moins si l’on se focalise sur deux de ses plus gros acteurs…

Mobistar, par exemple, a carrément lâché l’affaire. Mobistar TV, desservie via la parabole (et, pour la petite histoire, avec le concours de TéléSat), n’existe plus. Suite à des résultats peu reluisants, l’opérateur a décidé il y a quelques mois de reculer… pour mieux sauter sur l’ouverture et la régulation du câble pour revenir avec une offre télévisuelle qui transitera par le même câble coaxial que chez VOO ou Telenet.

L’autre gros joueur, c’est assurément TéléSat (TV Vlaanderen en Flandre), filiale de l’écurie internationale M7. Et ici, le bilan est nettement plus positif.

Pour poursuivre sa stratégie de conquête, TéléSat a effectivement lancé sa première offre Triple- Play (télévision numérique, internet haut débit - VDSL - et téléphonie fixe) hier.

Offre tarifée de manière intelligente : ce n’est pas la moins chère du marché (Snow conserve la médaille), mais c’est celle, avec Scarlet (filiale repositionnée low-cost de Belgacom), qui en propose le plus pour aussi peu. Les enchères commencent effectivement à 44,95 €/mois pour 28 chaînes (+ 600 chaînes internationales), une connexion Internet VDSL à (maximum) 50 Mpbs) et au volume de téléchargement illimité, ainsi que la téléphonie (gratuite vers un autre client triple-play TéléSat).

La contrainte de la parabole restera un frein empêchant à TéléSat de grossir de manière démesurée mais voilà une alternative, de plus, issue des challengers du marché.