Consommation

8 € par mois TTC pour un abonnement mobile ? Il n’y a pas trois ans, vous auriez crié au fou. Mais le paysage mobile a changé (merci la Loi Télécoms, entre autres), et même si nous sommes loin d’être les Européens à payer le moins cher, la mélopée du Belge pigeonné par ses opérateurs a doucement vécu. Dubitatifs ? Jetez un œil aux nouveaux tarifs de Scarlet, opérateur alternatif qui utilise les infrastructures réseau de Belgacom…

Il se passe définitivement quelque chose chez Scarlet, filiale de Belgacom que l’opérateur, comme nous l’avait confié Dominique Leroy (vice-présidente en charge de la division consommateurs chez Belgacom), souhaite “repositionner sur le prix, et le prix avant tout” . Et ainsi contrer l’offensive de Base Company, qui rencontre un succès appréciable avec Snow.

Après avoir dévoilé ses tarifs prepaid, Scarlet vient de dépoussiérer ses abonnements mobiles. Les trois formules M, L et XL (8, 14 et 28 €) voient leurs tarifs diminuer jusqu’à 20 %, et proposent désormais jusqu’à 25 % de minutes d’appels et 250 % de SMS en plus. Chaque client, existant ou à venir, bénéficiera automatiquement de la nouvelle grille.

À y regarder de plus près, Scarlet se positionne avec l’abonnement à prix mini le plus compétitif du marché : pour 8 € mensuels, l’opérateur offre déjà 125 minutes d’appels vers tous réseaux, 200 SMS et 50 Mb de data pour le surf mobile. Encore plus fort que le tarif B-9 de Base, dévoilé il y a quelques semaines…

Et ce n’est pas fini : Scarlet est en train de remodeler son offre triple-play, qui sera dévoilée avant la fin du mois. Objectif : faire aussi peu cher, voire encore moins, que Snow et ses 39 €…



© La Dernière Heure 2013