Consommation Long de 290 km, ce sentier de grande randonnée relie l’abbaye d’Orval à celle de Chimay en passant par Rochefort.

Mardi dernier, un nouveau sentier de grande randonnée (GR) a fait son entrée sur le territoire wallon. Le sentier GR des abbayes trappistes de Wallonie vous emmène désormais, d’abbaye en abbaye, à la découverte des bières trappistes de la région. Une formule qui permet d’allier plaisir de la marche et gourmandise !

Ces produits du terroir wallon sont inscrits au patrimoine culturel et immatériel de l’Unesco. Seules 12 bières trappistes sont reconnues au monde et 11 d’entre elles portent le label Authentic Trappist Product. Trois de ces bières sont wallonnes. Le parcours relie les trois abbayes qui produisent les bières trappistes d’Orval, de Rochefort et de Chimay.

Les abbayes trappistes produisent des bières de fermentation haute, non pasteurisée, refermentées en bouteille et brassées dans le respect des traditions brassicoles anciennes mises au point par les moines. Brunes, blondes ou ambrées, toutes ces bières à la saveur très typée, sont encore élaborées de manière tout à fait traditionnelle au cœur de ces trois abbayes cisterciennes.

Le sentier est découpé en deux tronçons, Orval - Rochefort (116 km) et Rochefort - Chimay (174 km). Il passe par des bois et des chemins de remembrement. Le tracé a été conçu par l’asbl Sentiers de Grande Randonnée. Au total, la Wallonie possède un réseau de sentier de grande randonnée de quelque 5.000 km balisés.

Deux topos-guides, reprenant respectivement les deux tronçons, Orval - Rochefort et Rochefort - Chimay, sont téléchargeables à l’adresse www.grsentiers.org au prix de 5 euros. Ces topo-guides comprennent le descriptif de l’itinéraire dans les deux sens et les cartes relatives à son tracé. Ils reprennent également des renseignements touristiques et pratiques au sujet des régions traversées.

Le sentier traverse, au total, 20 communes et le territoire de sept maisons du tourisme, de quoi s’offrir de belles découvertes en cours de route.

Bien entendu, il n’est pas nécessaire de parcourir le GR dans son entièreté afin d’en profiter. Il est tout à fait envisageable de réaliser l’un ou l’autre tronçon. Quoi qu’il en soit, mieux vaut planifier son trajet et effectuer ses réservations concernant le logement avant de se lancer.

Trois bonnes raisons de parcourir le GR des Abbayes Trappistes

1 Orval

La Brasserie d’Orval a été implantée dans l’enceinte de l’Abbaye en 1931 pour financer l’énorme chantier de la reconstruction d’Orval. Le premier maître brasseur, Pappenheimer, est à l’origine de la recette de fabrication.

www.orval.be

2 Rochefort

L’abbaye Saint-Remy de Rochefort s’est enracinée à deux kilomètres à vol d’oiseau du centre de la ville de Rochefort, au pied d’une colline. L’abbaye a abandonné l’agriculture en 1960. Désormais, toute l’économie du monastère est centrée sur une petite brasserie. Une vingtaine de personnes peuvent être accueillies à l’hôtellerie moyennant réservation préalable.

www.trappistes-rochefort.com

3 Chimay

L’abbaye a été fondée par un petit groupe de moines venu s’établir sur le plateau de Scourmont, proche de Chimay, à l’été de 1850. Une ferme, une brasserie et une fromagerie se sont rapidement créées autour du monastère. Dès 1862, les moines de Chimay brassent leur première bière selon les traditions monastiques d’un brassage naturel.

www.chimay.com