Consommation

The North Face, dans le cadre du Pinnacle Project, a reconverti un gite d'escalade en pop-up store au coeur des Dolomites

Voici plus de 50 ans, le 26 octobre 1966, naissait le tout premier magasin de The North Face, à San Francisco. Devant les portes, une foule éclectique composée de grimpeurs punks, d’activistes, de jeunes branchés, de mondains chiques, et de locaux atypiques. A l'intérieur, un groupe légendaire – The Grateful Dead – jouait un concert improvisé.

En hommage à cette première soirée, The North Face a profité du Mountain Festival 2018, organisé le week-end dernier à Val San Nicolo, dans les Dolomites (Ita), pour repousser les limites de l’exploration en ouvrant le magasin éphémère le plus atypique jamais vu, situé à 2100 mètres d’altitude et seulement accessible via un sentier de plusieurs kilomètres, très technique et très raide dans sa dernière portion.

© TNF

À l'intérieur du petit bâtiment, qui peut accueillir habituellement jusqu'à 4 grimpeurs et repeint pour l'occasion aux couleurs de la marque américaine, une collection emblématique de pièces uniques, portées par quelques-uns des explorateurs les plus connus des temps modernes, comme Alex Honnold, Conrad Anker, Simone Moro et Caroline Ciavaldini. Des pièces marquées d’un message personnel de chaque athlète pour inspirer le nouveau propriétaire à repousser les limites et à suivre la devise de la marque: “Never Stop Exploring”.

Ce pop-up, ouvert depuis samedi soir, restera sur place durant 10 jours, avant d'être rendu à la nature et remis dans son état précédent. De quoi donner l’occasion aux explorateurs les plus assidus de découvrir la Pinnacle Collection avant qu’elles ne soient vendues aux enchères. Tous les bénéfices générés par les ventes seront reversés au profit des montagnes. Le projet se veut en effet un symbole de l’engagement de la marque vis-à-vis des montagnes et de son environnement.

© TNF