Consommation L’enseigne accepte désormais boîtes et sacs réutilisables aux comptoirs en service.

Les sacs plastique, c’est bientôt fini, comme l’a rappelé le ministre Di Antonio, hier, en présentant la campagne d’information relative à l’interdiction de ces sacs qui débutera le 24 novembre.

Le ministre était également présent à Jambes pour présenter la nouvelle initiative de Carrefour, qui permettra désormais à ses clients d’apporter boîtes et sacs recyclables dans ses magasins intégrés pour y faire emballer les produits vendus aux comptoirs des rayons boucherie, charcuterie, traiteur ou encore poissonnerie.

Début novembre 2017, un projet pilote a en effet été mené dans l’Hypermarché Carrefour de Bierges (près de Wavre).

Les résultats et réactions positives de la clientèle ne se sont pas fait attendre puisque, deux semaines plus tard, l’initiative est déployée dans tous les départements en service des Hypermarchés Carrefour et des Carrefour Market qui sont exploités par Carrefour Belgique.

Le principe est simple et durable : le client apporte ses sacs à vrac ou boîtes réutilisables pour y emballer les produits des comptoirs en service. "Le vendeur adapte le poids de départ sur la balance, afin que le poids du récipient ne soit pas pris en compte et colle une étiquette de prix sur celui-ci, comme cela se fait avec les emballages en plastique classiques. Il importe évidemment que le client apporte des boîtes propres, sèches et convenant pour des aliments. Si la sécurité alimentaire ne peut pas être garantie, le collaborateur du magasin peut refuser le récipient", indique Carrefour.

Pour éviter les contaminations croisées, les différents types de viandes, de fromages ou de charcuteries ne sont jamais emballés dans une même boîte.

Enfin, un autre projet pilote est mené depuis hier, toujours à Bierges, où les clients peuvent acheter des sacs réutilisables, solides et lavables, pour emballer leurs fruits et légumes. Ces sacs sont vendus au prix de 0,60 € pièce. D’ici une semaine, quinze autres magasins (intégrés) proposeront le même type de sac.

"Avec ces nouveaux projets tests, nous allons plus loin encore que ce que prescrit le cadre légal. En outre, Carrefour revoit chaque année l’emballage de 800 à 1.000 produits, notamment en ce qui concerne leurs aspects durables", conclut le distributeur.