Consommation

L'association française Générations Futures a réalisé un classement des fruits et légumes contenant le plus et le moins de pesticides. 

 

L'ONG a rassemblé les données recueillies entre 2012 et 2016 par la Répression des Fraudes en France, permettant une analyse large neutre. Selon Le Parisien qui relaie cette étude comparative, 19 fruits et 33 légumes non bio ont été analysés. Ces chiffres, même s'ils sont français, restent alarmants. Par exemple, 89% des raisins et 88,5% des clémentines contiennent des résidus de pesticides. Selon le rapport, ces produits chimiques se trouveraient dans près de 70% des fruits et 41% des légumes achetés au quotidien.

Il montre également que certains fruits dépassent les limites maximales imposées par l'Europe et ne contiennent pas un mais plusieurs pesticides.

Les fruits contenant le plus de pesticides :

> les raisins, les mandarines, les cerises, les pamplemousses, les fraises et les nectarines.

Les fruits qui en contiennent le moins :

> les prunes, les kiwis et les avocats.

Les légumes contenant le plus de pesticides :

> les céleris verts, les herbes aromatiques, les salades et les chicons.

Les légumes qui en contiennent moins :

> L'igname, les asperges et le maïs.

Qu'est-ce qui explique ces différences ?

"D'une espèce à l'autre, et même parfois d'une variété à l'autre, les fruits ont une capacité différente à éliminer les résidus de pesticides", explique le président de la Fédération nationale des producteurs de fruits français au Parisien.

Bien que les conséquences des pesticides sur la santé ne soient pas encore clairement établies, les scientifiques préconisent d'éviter d'être en contact avec eux. Selon Le Figaro, des études travaillent actuellement sur les risques encourus face à une forte dose ingérée : troubles neurologiques, cancers, troubles de la fertilité, etc.

L'Organisation Mondiale de la Santé conseillent de bien laver ou peler les fruits et les légumes avant leur consommation.