Consommation Pour surfer en vol, il vous en coûtera jusqu’à 11,90 euros.

Rares sont les compagnies européennes à proposer du wi-fi à bord. En la matière, c’est même Lufthansa qui fait office de pionnière, ce dont profitent ses filiales Austrian et Eurowings.

Cette dernière est d’ailleurs sous les feux de l’actualité depuis qu’elle a repris le contrôle complet de Brussels Airlines et s’apprête à transférer une partie des activités sous la bannière d’Eurowings. Si certaines inquiétudes demeurent quant au sort réservé au personnel au sol et au futur de Brussels Airlines, un premier changement pourrait rapidement être observé pour ses passagers. Et pour le coup, on ne peut pas parler d’une régression de services puisque le wi-fi à bord est en cours de développement sur de nombreux appareils.

En août 2016, Eurowings innovait déjà en lançant le système de divertissement Wings Entertainement à bord de sa flotte court et moyen-courrier.

Au moyen d’une application, les passagers peuvent ainsi accéder à du contenu sur leurs Smartphone, tablettes ou PC portables. Eurowings va désormais encore plus loin en lançant le wi-fi à bord (Wings Connect). Grâce à cette connexion, les passagers peuvent accéder à Internet comme s’ils étaient au sol. Pour l’heure, 30 Airbus ont été équipés de la technologie et, dans le courant des prochaines semaines, pas moins de 70 appareils devraient offrir ce service. Pour sûr, à terme, la flotte actuelle de Brussels Airlines devrait en jouir également.

Même s’il s’agit d’une compagnie à bas coûts, le service ne sera pas gratuit. Que du contraire puisque pour avoir simplement accès à votre messagerie, il vous en coûtera 3,90 €. Le pack Connect M (surf sur Internet, incluant films et séries) est quant à lui facturé 6,90 € par vol et le plus complet, Connect L (streaming incluant films et séries) ne coûte pas moins de 11,90 € par vol.