Immobilier

Chaque année depuis la crise de 2008, le nombre de Belges acquéreurs d’un bien immobilier en Espagne est en croissance.

Au vu du nombre de grues qui barrent le paysage balnéaire espagnol, c’est à croire que l’Espagne n’a rien appris de la crise. Les projets qui étaient restés en rade en 2008 ont à peine trouvé acquéreurs que la fièvre bâtisseuse a repris de plus belle. "Ils construisent, oui, mais plus comme avant", conteste Johan Conix, co-CEO de l’agence immobilière belgo-espagnole Azull. Notamment parce qu’ils ont compris que les investisseurs étrangers représentaient un vrai potentiel et qu’ils n’avaient pas les mêmes aspirations que les Espagnols.

1. Prix : le niveau le plus bas a été atteint au milieu de l’année 2014.

(...)


>>> Accédez pendant 24H GRATUITEMENT à l’intégralité des contenus immo réservés aux abonnés <<<