Prix energie

Entre mai 2012 et août 2015, le prix belge moyen de l'électricité et du gaz pour les clients résidentiels ont diminué de respectivement 31 et 28%, constate la commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) dans un rapport sur le mécanisme du "filet de sécurité", publié mardi. Les évolutions sont similaires pour les prix de l'énergie payés par les PME. Le mécanisme du filet de sécurité vise à veiller à ce que les prix de l'énergie pour les particuliers et les PME en Belgique ne soient pas supérieurs à la moyenne des pays voisins. Il est en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017 mais peut être arrêté à tout moment s'il s'avère qu'il a un effet perturbateur important sur le marché.

"Pour l'électricité, le prix moyen en Belgique tend vers le niveau moyen des prix dans les pays voisins depuis août 2013", souligne la Creg. En août dernier, le prix moyen de l'électricité en Belgique pour les clients résidentiels était ainsi inférieur de 1,86% à la moyenne des pays voisins (66,04 euros/MWh contre 67,29 euros/MWh), et inférieur de 0,62% pour les PME (62,98 euros/MWh contre 63,37 euros/MWh).

Pour le gaz, le prix belge pour les clients résidentiels était supérieur en août 2015 de 0,35% à la moyenne des pays voisins (30,59 euros/MWh contre 30,48 euros/MWh), et supérieur de 2,58% pour les PME (30,12 euros/MWh contre 29,36 euros/MWh).

Ces chiffres ne concernent toutefois que la composante "énergie" de la facture énergétique qui comprend également les frais de transport et de distribution.

Soulignant que l'évolution des prix du gaz et de l'électricité en Belgique par rapport à la moyenne des pays voisins dans la période examinée "ne montre aucune tendance stable", la Creg juge que le suivi et le contrôle des prix restent "une nécessité pour l'avenir".

Le régulateur constate par ailleurs que "la concurrence accrue et la tendance à la baisse des prix de l'électricité et du gaz ont également un impact sur la situation financière des fournisseurs". Une analyse des comptes annuels des exercices comptables 2012, 2013 et 2014 montre ainsi une tendance à la baisse des marges réalisées par les fournisseurs d'énergie. "Nous ne pouvons établir de lien entre la diminution des marges des fournisseurs et le mécanisme du filet de sécurité. La baisse constatée des marges ne peut par conséquent être considérée comme un signal que le marché belge de l'énergie ne fonctionne pas bien, bien au contraire", indique encore la Creg.