Prix energie

Au cours de l'année 2017, 37 nouvelles éoliennes ont été installées en Wallonie. Elles produisent au total 86 MW. La Wallonie est désormais capable de produire plus de 1.700 GWh/an, soit l'équivalent de la consommation de plus de 485.000 ménages, annonce jeudi APERe, l'Association pour la promotion des énergies renouvelables. 

Les parcs de Walhain-Gembloux (4 éoliennes pour terminer le parc de 6), Héron (3 éoliennes), Estaimpuis (5 éoliennes), Tournai-Marquain (8 éoliennes), Greensky le long de la E40 (9 éoliennes) et Nivelles (4 éoliennes) ont été mis en fonction en 2017. Des extensions ont été réalisées sur les parcs de Floreffe/Fosses-la-Ville (3 éoliennes) et Ciney-Sovet (1 éolienne). Une turbine de 0,6 MW à par contre été démantelée à Perwez.

Selon APERe, la Wallonie atteint désormais une puissance installée de 835 MW qui permet de produire plus de 1.700 GWh/an, soit l'équivalent de la consommation de plus de 485.000 ménages.

Le parc éolien wallon compte par ailleurs 148 MW en construction et 83 MW autorisés définitivement.

"L'éolien wallon renoue en 2017 avec une croissance au-delà de 10%, ce qui n'avait plus été observé depuis 2015", relève APERe.

En Flandre, 74 éoliennes ont été mises en service en 2017 pour une capacité nette de 213 MW, ce qui porte la puissance totale à 1.136 MW.

Enfin, au large des côtes belges, la mise en service du parc offshore de Nobelwind ajoute 50 éoliennes et une puissance de 165 MW. Ce parc se compose dorénavant de 232 éoliennes pour une puissance de 877 MW. Un cinquième projet d'énergie éolienne en mer, Rentel, est en cours de construction et commencera à produire de l'électricité durant la seconde moitié de l'année 2018.

Pour la fédération des énergies renouvelables Edora, ces chiffres indiquent un décrochage persistant de l'installation éolienne sur le territoire wallon par rapport aux objectifs énergétiques régionaux de 100 MW par an. De plus, "cette tendance contraste fortement avec une croissance beaucoup plus importante en Flandre, qui dispose pourtant d'un territoire plus petit et plus densément peuplé que la Wallonie (226 MW installés en 2017)", déplore Edora. "Il est donc indispensable et urgent que le gouvernement wallon concrétise son initiative de "Pax Eolienica", visant à améliorer le cadre normatif éolien", conclut la fédération.