Prix energie

Un passage de la TVA de 6 à 21% sur l'électricité augmenterait les tarifs de 13%.

Les conséquences d'un tax shift portant sur la hausse de la TVA liée à l'électricité de 6 à 21%, intention prêtée par certains au gouvernement Michel, aurait des conséquences variables d'une commune à l'autre, selon le comparateur de prix KillmyBill. En moyenne, la facture annuelle des ménages s'alourdirait d'une centaine d'euros. Selon KillmyBill, qui s'est basé sur une consommation moyenne d'électricité de 1.600 kWh en heures pleines et de 1.900 kWh en heures creuses et sur la souscription à un contrat standard, un passage de la TVA de 6 à 21% sur l'électricité augmenterait les tarifs de 13%, soit une majoration d'environ 100 euros. La somme avancée est équivalente au gain estimé par la ministre bruxelloise de l'Energie Céline Frémault de la baisse de la TVA de 21 à 6% initiée en avril 2014.

"Les coûts de distribution de l'électricité variant en fonction des localités, cette hausse de TVA n'affecterait pas tous les ménages de la même manière. Alors que les factures bruxelloises seraient les moins touchées avec une augmentation avoisinant les 85 euros, celles de la région des Fourons enregistreraient la plus forte croissance du pays avec un supplément estimé à 125 euros", indique le comparateur.

Des augmentations qui pourraient cependant être compensées par un changement de contrat de fourniture d'électricité, souligne-t-il encore. "Les consommateurs avertis sont en mesure de faire des économies dès à présent afin de neutraliser les effets d'un éventuel tax shirt sur leurs factures d'énergie", conclut le fondateur du comparateur de 70 fournisseurs, Olivier Brisac.