Prix energie

Une harmonisation est enfin mise en place pour éclairer le consommateur.

En matière d’électroménagers, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver lorsqu’on se penche sur la consommation énergétique des appareils. On se dit alors bien souvent qu’un électroménager de classe B, au final, ce n’est pas si mal. Et pourtant, avec les A, A + et A ++ et les différentes classifications qui coexistent, bien peu de consommateurs effectuent au final un choix éclairé.

“Il n’existait pas d’harmonisation en matière d’étiquetage sur l’efficacité énergétique des appareils électroménagers européens, constate Marc Tarabella, eurodéputé PS. Ce constat poussiéreux sera bientôt à classer dans le placard à balais. Le Parlement européen a voté aujourd’hui un étiquetage unique étalonné de A à G afin de fournir des informations plus claires aux consommateurs et de réduire leur consommation d’énergie. Cette mesure a également pour but de faire baisser la consommation des citoyens européens de 200 milliards de Kw/h : une économie substantielle pour leur portefeuille.”

De plus, tous les nouveaux produits mis sur le marché de l’UE devront être enregistrés dans une base de données en ligne, “qui offrira une transparence accrue et facilitera la surveillance du marché par les autorités nationales”, se félicite Marc Tarabella, en charge de la Protection des consommateurs.

Une mesure pas cosmétique lorsque l’on sait que 85 % des consommateurs tiennent compte de l’indice énergétique des appareils qu’ils achètent. “Mais jusqu’à 25 % des produits mis sur le marché ne sont pas conformes aux exigences en matière d’étiquetage énergétique. Il était donc urgent de rectifier le tir et d’améliorer la situation du Consommateur”, ajoute Marc Tarabella.

Si cette nouvelle norme aura un impact sur l’environnement, le consommateur en percevra les effets sur son budget. “La consommation annuelle d’électricité d’un ménage varie de 2.500 à 5.000Kw/année. Le prix varie aussi énormément : les Kilowatts les plus chers sont danois, allemands et belges pour respectivement 30, 29 et 25 cent. La France est pile au milieu du classement avec 16 centimes tandis qu’il faut se rendre en Hongrie, en Estonie ou en Bulgarie pour profiter du Kw à 12 et 9 cent. Ces nouvelles normes, en faisant baisser la consommation, auront donc aussi un impact positif sur le portefeuille.”

© DR