Travail Un premier salon organisé conjointement par De Lijn, la Stib, la SNCB et les TEC se tiendra le 20 février à Bruxelles.

Même si une sortie de crise commence à se faire sentir dans notre économie, il n’est toujours pas facile de trouver un emploi. Malgré tout, certains secteurs continuent d’embaucher et d’avoir besoin de travailleurs. C’est le cas du transport public, qui organise pour la première fois un salon de l’emploi spécialement dédié.

Petite particularité, ce salon est organisé par les quatre grandes sociétés de transport public de notre pays. Seront donc présents De Lijn (500 postes à pourvoir), la Stib (800), la SNCB (1.300) et les TEC (200).

Les profils recherchés sont quelque peu différents selon la société. Ainsi, les chemins de fer cherchent surtout à recruter des cheminots mais comptent bien aussi attirer de nombreux techniciens. Du côté de la Stib, de De Lijn et des TEC, ce sont avant tout des chauffeurs de bus et de tram qui seront demandés.

Pour ces derniers, un diplôme de fin de secondaire (CESS) suffit pour pouvoir postuler. La formation est ensuite assurée par l’entreprise. Malgré tout, il ne s’agit pas d’un emploi à prendre à la légère. "Être conducteur de bus ou de tram demande beaucoup de qualités. Il faut être responsable, ponctuel, avoir une grande maîtrise de soi. Les usagers ne sont pas toujours sympathiques avec les chauffeurs et certaines situations peuvent être difficiles à gérer", explique Françoise Ledune, de la Stib.

Si vous vous sentez d’aplomb, le salon aura lieu le 20 février prochain dans la brasserie Midi Station, près de la gare du Midi à Bruxelles.