Travail

Un problème technique a été détecté chez l'un des principaux fournisseurs de caisses enregistreuses, désormais obligatoires dans l'horeca. L'entreprise fournit environ 12.000 exemplaires de ces caisses en Belgique, soit plus de la moitié des systèmes répertoriés. 

Elles vont devoir toutes être remplacées, estime le SPF Finances. Les modules concernés par le problème portent les numéros de certificat allant de RET01 à RET05. "Dans un certain nombre de cas, l'enregistrement des données ne se fait plus au bout d'un certain temps", explique Francis Adyns, porte-parole du SPF Finances.

Le producteur a fait appel à ses distributeurs afin de remplacer chez tous les exploitants horeca, sans frais, l'appareil défaillant, assure le SPF Finances. Cela n'engendrera aucune interruption dans l'utilisation des systèmes de caisse enregistreuse et le SPF s'occupera de toutes les démarches administratives liées à ces remplacements, promet-il encore.

On ne connait pas encore ni le nombre de caisses concernées, ni l'éventuel impact financier pour l'Etat. Il n'est en tous cas pas question ici de fraude, selon Francis Adyns.

Du côté du secteur horeca, on est dépité. "Nous sommes consternés de devoir apprendre cela via la presse. C'est incroyable ! ", dit Danny Van Assche de la Fédération Horeca, en insistant sur le fait que le SPF avait en son temps certifié ce système de caisses enregistreuses.

Le SNI a réagi mercredi soir exigeant que les contrôles soient annulés tant que ces problèmes subsisteraient. "De plus, il est hors de question que le remplacement des boîtes noires défectueuses soit payé par les patrons des établissements horeca concernés." L'organisation des entrepreneurs indépendants demande également que le SPF Finances contrôle que les restaurants, brasseries et hôtels qui ont déjà reçu une amende ne l'aient pas reçu à cause des problèmes techniques.