Vacances La France reste la destination favorite et le Belge entend prendre de longs congés !

Le mois de juin se profile doucement et si la Coupe du Monde est assurément un événement attendu par tous les Belges, les vacances occupent également tous les esprits. Pas mois de 63 % des Belges ont prévu de partir cet été, soit 3 % de plus que l’an dernier.

La hausse touche à la fois les vacanciers qui n’envisagent qu’un séjour unique (38 %, +1 point) et ceux qui partiront plusieurs fois en vacances (25 %, +2 points).

Selon le baromètre des vacances établi par Europ Assistance, on constate également que la France reste une valeur sûre, tout comme l’Espagne.

On observe aussi que les séjours courts de maximum 1 semaine connaissent une légère baisse parmi les Belges (42 %, -3 points, après une augmentation considérable de 19 points en 2017), les séjours de 2 semaines ont toujours la cote pour 35 % des vacanciers (statu quo) tandis que les séjours de 3 semaines et plus augmentent de 3 points (23 %). Bref, le Belge a envie de partir, pas forcément loin, mais longtemps !


Destination… la France !

78 % des Belges passent leurs vacances en Europe. Ils font partie du groupe de voyageurs qui restent le moins dans leur propre pays (16 %). La France reste la destination la plus appréciée des Belges (34 %, +2 % par rapport à 2017). L’Espagne (19 %) et l’Italie (12 %) conservent leur popularité.

La voiture reste le moyen de déplacement privilégié (55 %), même si près de la moitié des Belges partiront également en avion (48 %), tandis que les trajets en train représentent 8 %, et accusent un recul de 3 %.


Budget, 2.318 € par ménage

Le budget vacances moyen augmente de 6 % au sein des ménages belges alors que l’an dernier il accusait une chute de 10 %. Cependant, cette année, on constate une augmentation qui fait passer le budget moyen à 2.318 €/ménage. Avec un tel budget, la Belgique se classe 4e parmi les pays européens sondés. L’augmentation du budget touche tant les néerlandophones (2.177 €, +7 %) que les francophones (2.459 €, +5 %). Preuve que, quand on parle vacances, le Belge n’est pas prêt à se serrer la ceinture.


New York fait toujours rêver

Europ Assistance a également sondé les Belges quant à leur envie de découvrir du pays. On note peu de changement par rapport à l’an dernier concernant les villes que les vacanciers veulent visiter au moins une fois dans leur vie. Pour les Belges, New York se classe première (25 %, +3 points) devant Rome (15 %, -2 points) et Barcelone (10 %, -2 points). Pour l’ensemble des Européens, il s’agit de New York (25 %, -2 points), Paris (16 %, =) et Rome (15 %, +1 point).


Plutôt l’Euro que la Coupe du Monde

Cette année, l’enquête d’Europ Assistance portait également sur les grands événements sportifs internationaux que les vacanciers aimeraient vivre en direct, se déroulant entre 2018 et 2020. Même s’il n’est pas certain qu’ils pourront s’y rendre, 26 % des Belges rêvent de la Coupe d’Europe de football de 2020 (qui se déroulera dans plusieurs villes), 23 % de Roland Garros 2018, 23 % du Tour de France et 22 % de la Coupe du Monde de football de 2018 en Russie.


Du repos avant tout !

65 % (+14 %) des Belges aspirent principalement au repos durant leurs vacances d’été. Et si possible entre amis ou en famille, formule préférée (26 %) même si en net recul (-19 %). Pour la plupart des Belges (57 %), un séjour à la mer reste la combinaison idéale de vacances. Nos compatriotes aiment diversifier leurs types de destinations et optent aussi régulièrement pour un voyage itinérant (24 %) ou pour des vacances à la campagne (20 %), un séjour en ville (22 %) ou des vacances à la montagne (16 %).


Le soleil et le budget avant tout

Le budget (52 %), le climat (48 %) et les risques pour la sécurité tels que les attentats (42 %) constituent, pour la majorité des Européens, les trois critères essentiels du choix de leur destination de vacances. Pour les Belges, le climat (49 %) et le budget (48 %) arrivent en tête, suivis par les risques relatifs à la sécurité/crainte d’attentats terroristes (35 %). 53 % des Belges optent pour un hôtel, 32 % pour une location ou un appartement et 19 % logent dans leur propre résidence secondaire, dans la famille ou chez des amis. Au niveau européen, ces pourcentages s’élèvent respectivement à 48 %, 32 % et 21 %.