Vacances Certaines règles spécifiques aux pays européens peuvent vous coûter cher.

Sur la route, il y a bien une majorité de règles communes aux différents pays (et heureusement !), mais chacun y va aussi de ses particularités.

Au rayon des limitations de vitesse, si l’uniformisation n’est pas de mise, il est cependant facile de s’y retrouver en Europe puisque des panneaux sont disposés le long des voies afin de rappeler aux automobilistes quelle est la législation en vigueur. Pour faire simple, la vitesse est de 50 km/h sur les voies urbaines dans l’ensemble des pays passés au crible (voir infographie ci-dessous). La vitesse peut être réduite en certains endroits, clairement mentionnée par panneaux routiers. Sur les voies non-urbaines, la vitesse est généralement de 90 km/h, à l’exception de la Flandre (70), de l’Allemagne (100) et de la Suisse et des Pays-Bas (80). Notez toutefois qu’en France elle est réduite à 80 km/h en cas de pluie et à 50 km/h en cas de visibilité inférieure à 50 mètres. Sur les autoroutes, la vitesse maximum autorisée varie de 100 à 130 km/h en fonction des pays.

En ce qui concerne le taux d’alcool au volant, la règle est la même partout. Le seuil maximum est fixé à 0,5 gr/litre de sang. Mais pour les jeunes conducteurs, ce seuil est abaissé à 0,0 gr par litre en Allemagne (conducteurs ayant leur permis depuis moins de 2 ans). En Espagne, c’est 0,3 gr/l pour ces mêmes conducteurs et en France, c’est 0,2 gr/l pour les détenteurs d’un permis depuis moins de 3 ans. Pour les Italiens et les Suisses, c’est encore plus strict avec des taux maximums autorisés de 0,0 et 0,1 en période d’essai. Enfin, si le taux est fixé à 0,2 gr/l aux Pays-Bas pour les jeunes conducteurs, il est d’application durant les 5 premières années de conduite.

Téléphoner au volant est autorisé dans l’ensemble des pays analysés, pour autant qu’il soit fait usage d’un kit mains libres. En France et en Espagne, la législation est même un peu plus stricte puisque seuls les dispositifs bluetooth sont autorisés. Dans ces deux contrées, l’usage des écouteurs est donc prohibé et il peut vous en coûter une amende de 135 €.

Si vous souhaitez vous adonner aux joies du vélo en vacances, mieux vaut prévoir un casque dans certains pays. Facultatif (mais recommandé) en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Suisse (moins de 20 km/h), il est en revanche obligatoire pour les moins de 12 ans en France et pour les moins de 16 ans en Espagne.

© DR

Phares en plein jour, éthylotest, roue de secours…

Le coffre bien chargé, c’est l’heure du départ. Hormis les bagages, certains équipements de sécurité sont à checker, sous peine de passer à la caisse en cas de contrôle. En Belgique, la loi vous impose un triangle, un extincteur, une trousse de secours et une veste de sécurité. Et ailleurs ? Il y a parfois quelques surprises sur la liste des obligations…

Ainsi, en France, depuis 2012, vous devez disposer de deux éthylotests. Ça, c’est pour la théorie car en pratique, aucune loi n’a jamais été promulguée pour sanctionner les automobilistes qui ne respectent pas cette obligation. En Suisse et en Italie, mieux vaut aussi savoir qu’il faut allumer ses phares, même en plein jour.

Mais au rayon des particularités, c’est l’Espagne qui l’emporte avec l’obligation d’emporter une deuxième paire de lunettes (si vous en avez besoin pour conduire) ou de posséder une roue de secours et les outils pour remplacer votre pneu crevé !