Comparez avant de faire vos valises

Publié le - Mis à jour le

Vacances

Les tour-opérateurs se livrent une guerre des prix dont vous pouvez largement tirer profit

La Turquie figure chaque année au rang des destinations (en avion) favorites des Belges. Les tour-opérateurs proposent d’ailleurs des dizaines d’hôtels aux prestations diverses. Le all in est désormais un standard et lorsqu’on parcourt les catalogues des différents voyagistes, certains hôtels en tous points identiques sont proposés par différents tour-opérateurs. Pour autant, leur pouvoir de négociation ou leur politique tarifaire peut faire sensiblement varier l’addition.

Nous avons donc passé au crible les offres des deux ténors, Thomas Cook et Jetair, ainsi que celles de Corendon, le spécialiste de la Turquie. En couple, ou avec des enfants (dans notre simulation familiale, nous avons opté pour une chambre permettant d’accueillir deux enfants de moins de 12 ans), les différences de prix permettent parfois de couvrir largement les extras sur place.

Mieux vaut donc comparer avant de réserver. Ainsi, pour un couple sans enfants désirant partir début septembre au Kustur Club Holiday Village, le tarif le moins cher (si vous réservez l’hôtel et l’avion séparément) s’élève à 1.374,26 €, tandis que Jetair et Thomas Cook affichent quasiment le même prix : 1.746,40 € pour le premier et 1.748,66 € pour le second. Détail amusant, nous avons poussé le vice jusqu’à comparer la même offre sur le site néerlandais de Thomas Cook. Il est en effet possible de réserver le même voyage, au départ de Bruxelles, à partir de la plate-forme des Pays-Bas (thomascook.nl), et, surprenant, il vous en coûtera alors 1.646 €.

Chez Corendon, le séjour organisé vous coûte approximativement le même prix que si vous réservez hôtel et avion séparément, à savoir 1.438 €. Entre l’offre la moins élevée et celle des deux ténors, la différence de prix atteint près de 400 €. Précisons toutefois que le calcul doit être quelque peu ajusté puisque si vous optez pour la réservation de votre vol et de votre hôtel par vos propres soins, vous ne disposerez pas de la navette des tour-opérateurs qui vous attend à l’aéroport et vous achemine jusqu’à votre hôtel. Pareil pour le retour. De même, les services des tour-opérateurs ne se limitent pas à vous acheminer jusqu’à l’hôtel et à vous réacheminer en Belgique à la fin de votre séjour. Vous disposez d’un accueil en permanence, d’un délégué dans l’hôtel et, en cas de pépin, d’une personne-ressource à laquelle vous pouvez toujours vous adresser.

Ce genre de service n’est pas négligeable car lors de l’éruption du volcan islandais, les tour-opérateurs ont assumé leurs responsabilités en hébergeant à leurs frais les vacanciers bloqués sur place et en les rapatriant dès que la situation le permettait.

De même lors du printemps arabe, toutes les dispositions ont été prises par ces professionnels pour rapatrier les vacanciers lorsque la situation le permettait, là où ceux qui n’avaient pas opté pour un séjour organisé ont dû se débrouiller par leurs propres moyens. En clair, à moins de bénéficier d’une réduction qui en vaut réellement la chandelle, ne vous ruez pas sur le prix le plus bas, au risque de perdre bien plus que cette économie en cas de problème.

Enfin, on notera que Arke.nl, le pendant néerlandais de Jetair, propose des tarifs parfois nettement inférieurs. Dans notre exemple (Ephesia Holiday Beach Club), la semaine pour 2 adultes et 2 enfants vous revient 1.000 € moins cher, mais avec un départ depuis Amsterdam. À ce prix-là, vous pouvez clairement vous offrir un petit citytrip en plus aux Pays-Bas.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner