Vacances La bière et la culture irriguent la capitale irlandaise le 17 mars, à la Saint-Patrick.

Flegmatique, filiforme, pince-sans-rire, la cinquantaine bien portée dans son blazer en tweed, ce Dublinois bon teint explique : "On ne sait pas grand-chose sur Saint-Patrick. On n’est pas sûr qu’il était Irlandais. Ni même qu’il a mis un pied en Irlande. Mais on le vénère comme s’il était notre père à tous." Pour dire vrai, les historiens ne sont même pas tout à fait sûrs qu’il ait réellement existé. Il n’en est pas moins une figure tutélaire pour les Irlandais. Un point de référence dans la constitution du solide sentiment national qui lie les habitants de l’île.