Vacances Le moteur de recherche veut devenir le canal privilégié de la réservation de vols et de chambres d’hôtel.

C’est une véritable guerre que se livrent les moteurs de recherche et autres comparateurs de prix sur Internet. L’enjeu ? Devenir une agence virtuelle de réservations pour les vols et chambres d’hôtel. Ryanair avait déjà manifesté son intention de se positionner comme l’agence en ligne low cost, proposant non seulement ses vols, mais aussi des chambres d’hôtel, des voitures de location ou encore du ticketing pour les spectacles et compétition sportives.

Google, le géant du web, s’est aussi lancé dans la course en proposant un moteur de recherche scannant l’offre disponible sur le web pour proposer les meilleurs tarifs. Un moteur sans cesse amélioré pour tenter de convaincre l’internaute que c’est bien sur Google que l’on trouve les meilleurs tarifs.

Parmi les nouveautés introduites par Google, le traqueur de prix, un outil qui permet à l’utilisateur identifié de recevoir des alertes sur la future hausse du prix du billet d’avion qu’il convoite. Pour ce faire, Google se base sur une immense collecte de données effectuée au cours des dernières années et permettant d’anticiper (de quelques heures à quelques jours), l’évolution des prix.

Naturellement, l’utilisateur sera averti en cas de prédiction à la hausse, mais également à la baisse.

Mais ce n’est pas tout. Google analyse aussi toutes les alternatives possibles pour proposer un meilleur tarif. Cela passe par un déplacement de la date de départ et/ou de retour, mais aussi un départ d’un autre aéroport (régional) permettant de faire de substantielles économies.

En ce qui concerne les réservations de chambres d’hôtel, Google utilise ce système de comparaison et de croisement de données pour analyser l’évolution des tarifs. Et dès qu’un tarif est affiché à la baisse, l’hôtel est mis en évidence au moyen d’un label Deal . Ce qui permet à l’utilisateur d’être averti des meilleures offres mais aussi de filtrer sa recherche en n’optant que pour les hôtels affichant le label Deal .

Google n’est bien entendu pas le seul à proposer ce type de formule, même si sa puissance lui permet d’analyser un maximum de données.

Alors, les comparateurs de vols sont-ils tous égaux ? Proposent-ils tous les mêmes tarifs ? Loin de là, comme le prouve notre petit test ! Mieux vaut donc encore comparer… les comparateurs avant d’effectuer sa réservation.


Qui est le moins cher ?

Pour notre petit test, nous avons effectué la même requête sur 6 moteurs de recherches et sites de comparaison. Les surprises sont parfois nombreuses, tout comme les pièges.

Nous avons recherché le meilleur tarif pour un vol aller-retour vers Nice au départ de Bruxelles (aller : 30 octobre, retour : 6 novembre). Tous ne proposent pas les mêmes horaires non plus, si bien qu’un tarif en apparence alléchant l’est nettement moins quand on perd deux jours sur place en raison d’un départ en soirée et d’un retour aux petites heures. Dans ce comparatif, nous avons donc opté pour un vol référence, avec départ à 13h45 et retour à 13h10

Opodo***

Certes, le tarif le plus bas est proposé sur ce site, avec un A/R à 205 €. Petit hic : c’est un vol avec escale et il faut compter pas moins de 25 heures pour le retour, là où un vol direct dure à peine 1h40. Le tarif le meilleur marché pour un A/R direct est affiché à 419 €

Google ****

Le géant remporte clairement la palme pour un A/R en vol direct avec un prix plancher de 258 €. À condition d’accepter de partir à 19h05 et de revenir à 21h10. Pour notre vol, référence, le tarif est identique à celui d’Opodo (419 €), ce qui est plus cher que chez Liligo.

Jetcost**

Petite surprise lors de la recherche de notre vol référence avec un tarif affiché à 326 €. Hélas, lorsqu’on tente de réserver effectivement, on s’aperçoit que l’offre n’est plus disponible et l’alternative proposée est affichée à 445 € (Départ à 16h25 et retour à 14h15). Pas franchement intéressant.

Easyvoyage****

Si vous souhaitez un départ en soirée, l’offre tient la route puisque vous pouvez y dénicher un A/R à 370 €, mais vous décollerez à 19h30 (retour : 13h10). C’est cependant plus cher que Google (258 €). En ce qui concerne notre vol référence, en revanche, le tarif est bien plus élevé (562 €)

Skyscanner**

Même mauvaise surprise que chez Jetcost où le tarif affiché d’emblée est alléchant (352 €). Mais lorsqu’on poursuit la réservation, on est redirigé vers Lastminute.com, qui nous précise que, subitement, le tarif a augmenté de 101,54 €. Soit un total de 453 € pour notre vol référence. On oublie.

Liligo*****

D’emblée, c’est notre vol référence qui arrive en tête des tarifs les moins chers proposés sur le site. À 336,82 €, on avait du mal à y croire. On fonce, on réserve, pas de surprise cette fois, c’est bien le tarif indiqué au départ. La meilleure offre du marché sur ce test.