Vacances Véritable emblème de la commune de Boussu, le château promet un voyage dans le temps fascinant.

Dans notre plat pays et plus singulièrement dans la région de Mons, des châteaux comme celui de Boussu, on peut les compter sur les doigts d’une seule main. Son histoire, son architecture, ses propriétaires et surtout ce qu’il représente aux yeux des Boussutois ne peuvent laisser quiconque indifférent.

Il faut se rendre près de la gare de Boussu pour découvrir le magnifique écrin dans lequel s’élèvent les vestiges du château. De la somptueuse résidence renaissante imaginée par Jacques Du Broeucq, il reste un parc de 12 hectares et le châtelet d’entrée transformé en centre d’interprétation.

Pousser les portes de ce châtelet-musée, c’est partir à la découverte d’un fleuron du patrimoine hennuyer. Construit au XVIe siècle par Du Broeucq à l’emplacement d’une forteresse médiévale, il était considéré à l’époque comme "la plus belle demeure que l’on puisse voir en tous les Pays-Bas, une demeure digne d’un roi…". Dixit Pierre Du Mont L’Ancien vers 1600.

Propriété de Jean de Hennin-Liétard, grand écuyer de l’empereur Charles Quint, il a vu passer d’illustres personnages : Charles Quint, Philippe II, Louis XIV ou encore Guillaume III. Ravagé par les guerres successives, il se dévoile aujourd’hui à travers des expositions et de multiples pièces archéologiques retrouvées sur le site dans les années 1980.

Monnaies, clefs, poteries, boulets de canons, balles de mousquets, jouets… Un nombre incroyable d’objets présentés dans des vitrines plonge le visiteur à travers les siècles, de l’époque gallo-romaine au XXe siècle. On s’imagine l’importance des comtes de Boussu dans la région, leur façon de vivre, les festins de l’époque, la violence des combats pour défendre leur territoire. Les dernières destructions datent de la Seconde Guerre mondiale. Réquisitionnés par l’armée allemande, le parc et le château furent dynamités le 2 septembre 1944.

Cette pépite a bien failli disparaître sous un lotissement dans les années 80. Sans la passion de Marcel Capouillez, alors professeur d’histoire, et d’une poignée de Boussutois, cette belle demeure serait sans doute tombée dans l’oubli, enfouie sous le béton. Ensemble, ils ont réussi à mobiliser les habitants pour sauver leur château. Aujourd’hui, fief de toutes les manifestations culturelles et festives, le château des comtes de Boussu est l’élément fédérateur de la commune.

Il s’y passe toujours quelque chose. Journées du patrimoine, banquet de la Renaissance, expositions… Et même un des plus importants festivals de musiques à destination des jeunes de la région montoise, le Summer Music Festival qui s’installe aux abords du château de Boussu les 12 et 13 août. C’est indéniable, le château de Boussu écrit une nouvelle page de son histoire à laquelle il serait dommage de ne pas contribuer.


Carrasco et Noémie Happart au paradis

Yannick Ferreira-Carrasco et Noémie Happart se sont dit oui le week-end du 23 juin 2017. Dans la foulée, le couple est parti en voyage de noces. Selon les clichés publiés sur leurs comptes Instagram respectifs, le couple a fait un safari avant de poser les bagages aux Seychelles. L’ex-Miss Belgique vient de poster un dernier cliché de leur voyage en amoureux. "#RetourALaRéalité", écrit-elle en postant une photo d’elle en train de regarder l’horizon en sirotant un cocktail.


Les tutos fitness d’Emilie

Depuis la fin du mois de juin, Emilie Dupuis poste, sur son compte Instagram, des petites vidéos avec des conseils sportifs. Son fils, Jude, la suit. "On a toutes des vies de dingue… Trop peu de temps pour allier vies professionnelle, familiale et s’entretenir ! La solution… 15 minutes par jour à la maison !", dit-elle.


La poupée intelligente à emporter au soleil

Vendue dans un pack avec les crèmes solaires Nivea Sun Kids (50+), la Sun Doll est un petit accessoire sympathique pour faire prendre conscience aux enfants des dangers du soleil et de la nécessité de se tartiner régulièrement de lotion solaire en été. En effet, il suffit de tartiner la poupée d’une couche de protection solaire pour qu’elle garde une couleur claire. Lorsque le temps passe et/ou qu’on ne lui en a pas mis : elle devient rouge.