Vacances Les draisines vous permettent de découvrir ce coin charmant comme jamais auparavant !

Paul Arnould est intarissable quand il s’agit de parler de son bébé, les draisines de la Molignée. Des draisines ? Mais oui, ces véhicules qui ressemblent à des cuistax mais qui circulent sur des rails !

"Dans les années 80, plusieurs personnes se sont réunies pour tenter de dynamiser la vallée, d’y développer le tourisme. La ligne de chemin de fer, qui reliait Tamines à Jemelle, ne servait plus depuis 1960. Dans un film, j’avais un jour vu Buster Keaton prendre la fuite sur une draisine. C’est de là que m’est venue l’idée d’en faire circuler sur cette ligne, dans la vallée de la Molignée. Les gens m’ont dit que j’étais fou !"

Assurances, autorisations, les choses n’ont pas été simples pour mettre le projet sur pied. Il a finalement vu le jour au printemps 1994.

"J’ai décidé de lancer ma société. J’avais vu des draisines circuler en France. Elles étaient fabriquées par la société qui confectionnait les vélos des Postes. J’en ai acheté une, puis quinze et nous en avons aujourd’hui 110 !"

Warnant, Falaën , Maredsous, ces villages accueillent tous les draisines, trois parcours sont proposés : 6, 8 ou 14 kilomètres. Une draisine peut accueillir quatre personnes mais seules deux pédalent. L’aller-retour prend entre une ou deux heures selon la distance choisie. "Cela demande un petit peu d’effort physique par moments. Cela monte parfois, mais, dans l’autre sens, cela redescend forcément ! Le parcours vaut vraiment le détour : on passe devant les ruines de Montaigle, on traverse deux tunnels, et puis il y a deux Plus Beaux Villages de Wallonie sur notre parcours : Falaën et Sosoye et ses fameuses prairies calcaires. Des gens viennent d’ailleurs chez nous du monde entier, tout le temps ! Nous avons déjà accueilli des télévisions américaines et japonaises !"

La grande force des draisines ? Leur situation centrale. Si vous décidez d’emprunter les rails, vous pourrez sans problème par la suite visiter les magnifiques villages voisins, mais aussi découvrir l’escargotière de Warnant ou bien l’abbaye de Maredsous. Et c’est une des forces de Paul Arnould : avoir su créer des synergies et des partenariats avec les autres acteurs touristiques de sa région. Des combinés pour plusieurs attractions sont d’ailleurs proposés.