Vacances L’ouvrage situé sur le canal reliant Charleroi à Bruxelles est unique en son genre. Il offre aussi un cadre somptueux !

De par le monde, les hommes ont édifié de drôles d’engins pour soulever les bateaux. Le plan incliné de Ronquières en est un ! Et il est à découvrir, à pied, à vélo et en bateau tout l’été. Car si vous n’avez pas encore franchi le plus long plan incliné au monde, c’est l’occasion rêvée de le faire, surtout si les rayons du soleil sont de la balade.

Situé sur le canal reliant Charleroi à Bruxelles, l’ouvrage est monumental, unique, gigantesque mais aussi ambitieux et, surtout, riche d’histoires et de découvertes. Ici, "les bateaux vont sur des roulettes", dit l’adage alors qu’en principe le fonctionnement du plan incliné est assez simple. À Ronquières, le dénivelé de 68 mètres a contraint les ingénieurs à faire preuve d’imagination ! Encore aujourd’hui, nombreux sont ceux qui débordent d’idées pour le faire vivre.

Lorsque les projets ont été analysés (en 1960), c’est la solution d’un plan incliné qui a été retenue, notamment par souci d’économie d’eau sur cette voie navigable artificielle. Il comporte deux bacs dans lesquels les bateaux entrent afin de franchir la chute. Chaque bassin mobile roule le long d’une pente de 5 %, tractés par câbles via un ensemble de treuils et poulies. Les deux bacs indépendants permettent le passage de plusieurs bateaux à la fois en un temps très réduit.

Concrètement, en gravissant une pente de 68 mètres, le plan incliné de Ronquières permet l’économie de dix-huit écluses, d’un volume impressionnant d’eau et de près d’une journée de navigation à chaque péniche. Le pont-canal de Ronquières est aussi l’un des plus grands au monde !

Bref, si la technique est fort utile pour les transports fluviaux, c’est souvent cette haute tour qui occupe tous les esprits. D’une hauteur de 150 mètres et construite en à peine 34 jours en 1961, elle est restée longtemps inutile…

Depuis, le Visitor Center y a été installé et propose deux activités supplémentaires. La première consiste à observer le trafic fluvial depuis les passerelles de verre surplombant le site, accessibles par les ascenseurs panoramiques.

La seconde comprend la visite du parcours-spectacle Un bateau, une vie qui offre une véritable plongée dans le quotidien du batelier grâce à des décors en trois dimensions munis d’écrans géants, d’automates et de techniques audiovisuelles modernes.

Il est évident que la vue (pouvant aller jusqu’à 33 kilomètres) du sommet de la grande tour offre un panorama exceptionnel. Une croisière en bateau-mouche ou le franchissement du plan incliné sont aussi d’excellentes aventures à réaliser entre amis ou en famille. Enfin, n’oublions pas que depuis quelques années, le site majestueux a été choisi pour accueillir le Ronquières Festival (5 et 6 août). Un festival qui se joue aussi de l’activité bâbord et tribord du site et qui affiche complet chaque année depuis sa création.