Vacances En dehors des vacances de neige, les cimes se révèlent moins fréquentées et particulièrement riches en activités.

Cela fait quelques années que la montagne a la cote pour les vacances d’été. On est pourtant encore loin de la saturation de ces lieux de villégiature contrairement aux vacances d’hiver.

Il faut dire que la montagne en France, cela représente une centaine de stations, tous massifs confondus. Autant dire que l’offre est large depuis le massif des Vosges jusqu’aux Pyrénées.

Les avantages de venir en été : il ne faut pas être un skieur chevronné ni même apprécier les sports de glisse : pas besoin non plus de s’inquiéter si la neige tombera en quantité suffisante; il y a davantage de possibilités pour choisir les dates; les prix sont plus intéressants qu’en hiver; les routes sont plus sûres et moins encombrées; enfin, il y a davantage d’activités proposées.

Certes, les disciplines sportives comme le mountain bike ou le VTT électrique sont en vogue. Les randonnées sont également très prisées. "Mais la montagne en été, ce n’est pas seulement pour les grands sportifs mais aussi pour les contemplatifs", résume Frédérique Chenal, responsable de la promotion de France Montagnes.

En effet, en surfant sur le site france-montagnes.com, on peut se rendre compte qu’à côté d’activités physique, la plupart des stations proposent une offre variée en matière de bien-être (spa), de relaxation (cours de yoga) ou de gastronomie. Les restaurants étoilés ne sont pas rares en haute montagne.

Rien n’empêche non plus le vacancier de rayonner depuis son lieu de séjour et de visiter la région sous des aspects moins visibles ou moins accessibles en hiver.

Au rang des avantages, on peut encore mentionner un air très pur. "Même en juillet, on dort avec sa couverture. À 800 mètres d’altitude, il n’y a aucun risque de subir la canicule en été."

Alors pour ne pas bronzer idiot sur des plages parfois un peu monotones, pourquoi ne pas tenter la montagne cet été?