Vacances La relance de la destination met les prix sous pression bien au-delà des frontières tunisiennes.

Depuis l’annonce de la reprise des vols vers la Tunisie, les tour-opérateurs enregistrent une croissance de plus de 60 % pour les prochains départs, programmés le 31 mars chez TUI et le 8 avril chez Thomas Cook. Avec des tarifs affichés à moins de 300 € la semaine en all inclusive, il faut dire que le rapport qualité-prix semble imbattable.

Ce qui séduit avant tout les vacanciers, c’est la garantie du soleil et la formule all-inclusive. Des vacanciers pour lesquels ce qui compte avant tout, c’est la qualité des infrastructures, le climat et la plage. "L’assouplissement de l’avis de voyage émis par les Affaires étrangères est une excellente nouvelle", explique Florence Bruyère, porte-parole de Jetair. "Avec les promotions qui accompagnent la relance de la destination et l’attrait que conserve la Tunisie, ceux qui n’avaient pas réservé pour Pâques et ne savaient pas où aller ont ainsi une nouvelle opportunité de partir à très bon prix."


Les bons plans pour vos futures vacances


Il est cependant encore trop tôt pour savoir si la Tunisie retrouvera sa place dans les top 5 des destinations favorites cet été. "Le pouvoir d’attraction de la Tunisie est resté intact. À quatre heures de vol à peine, avec des infrastructures hôtelières impeccables et un accueil chaleureux, la Tunisie a en effet tout pour séduire ceux qui désirent un séjour en all inclusive."

La plupart n’entendent d’ailleurs pas sortir de l’hôtel, si ce n’est pour aller à la plage. Mais la Tunisie n’est pas la seule destination à proposer ce type de séjours. "Depuis l’attentat de Sousse et l’avis de voyage négatif, d’autres destinations ont connu un regain d’attrait. La Bulgarie, notamment, en a grandement profité pour se hisser dans le top 5. La Grèce aussi a enregistré une belle croissance après avoir souffert des migrants et d’une situation économique. Elle est d’ailleurs la deuxième destination derrière l’Espagne. De manière générale, d’ailleurs, toutes les destinations balnéaires du bassin méditerranéen ont la cote."

Reste donc à voir si l’attrait du prix permettra à la Tunisie de reconquérir sa place dans ce top 5. "Il est bien sûr trop tôt pour tirer le moindre bilan. Après Pâques, on y verra un peu plus clair. Mais ce qui est sûr, c’est que la Tunisie et ses hôteliers ont mis tous les atouts de leur côté pour séduire les vacanciers. Nous avions d’ailleurs réintroduit la destination dans notre offre d’été en attendant l’avis positif des Affaires étrangères. C’est chose faite et nous sommes convaincus que les 28 hôtels que nous proposons attireront rapidement de nombreux Belges."