Vacances Après deux années en demi-teinte, les réservations enregistrent une hausse de 20 %

L’attrait de la Grèce n’a jamais été aussi important que cette année pour les touristes belges. Si les beautés, le climat, l’accueil et la gastronomie grecs ne sont plus à vanter, la crise financière et les débarquements massifs de migrants en Grèce avaient entraîné une baisse de la fréquentation en 2015 et 2016.

La situation grecque s’étant considérablement améliorée, les Belges ont décidé massivement de reprendre le cap de la Grèce et des îles en particulier. Chez Thomas Cook/Neckermann, on s’en félicite. "La Grèce refait clairement son entrée. Les îles grecques attirent à nouveau pleinement les couples et les familles belges. Cos et Rhodes ont la cote et même les plus petites îles telles que Mykonos et Santorin marchent bien elles aussi. Celui qui veut encore profiter d’une île grecque cet été devra donc se dépêcher", explique Franklin Braeckman, porte-parole de Thomas Cook.

La Crête reste de loin l’île grecque la plus populaire. Cos a aussi la cote, avec deux fois plus de réservations enregistrées en 2017 par rapport à l’an dernier. Mykonos, Chalkidiki, Rhodes et Lesbos enregistrent également de fortes hausses.

"La popularité croissante de Rhodes est partiellement due à notre nouveau concept Casa Cook. Les vacanciers à la recherche d’un séjour classe dans une ambiance détendue en Méditerranée optent très vite pour Rhodes. Un an après l’ouverture du Casa Cook à Rhodes, cet hôtel compte déjà 15 % de Belges parmi ses hôtes. Un second Casa Cook ouvrira ses portes en juillet sur l’île de Cos."