Vacances

Le Belge aime les sports d’hiver. Pendant l’hiver 2012-2013, les voyages de ski belges se sont élevés à 830 000, selon les données de la dernière enquête en date établie par le bureau belge Wes. En forte hausse. Or voici que le ski est à nos portes. Et si ce n’est pas encore fait, il s’agit de réserver car la pression sur les lits est forte. Très forte. Surtout à Carnaval (vacances de printemps), la semaine que préfèrent les Belges (31,6 %) pour s’adonner aux joies de la poudreuse.

La semaine de Carnaval "tombe", précisément, comme l’an dernier, en même temps que les vacances d’autres pays. Dont les françaises, ou plus exactement celles de deux zones sur trois. Sachant que la France est aussi la destination numéro un des skieurs belges… D’après l’étude du Wes, la France, avec 49,8 % de parts du marché des sports d’hiver, devance nettement l’Autriche, 26,4 %, appréciée surtout par les skieurs du nord du pays. Viennent ensuite l’Italie (8,6 %) et la Suisse (7,8 %).

1. Carnaval. Pour cette semaine phare, il faut se décider très vite. Concrètement, les prix sont comparables à ceux qui étaient pratiqués l’an dernier, mais supérieurs à il y a deux ans, quand l’agenda des vacances était plus favorable. Ce qui a d’ailleurs provoqué un boom des départs à Carnaval. Cet hiver, vu le concert de demandes simultanées pour cette fameuse semaine de février (soit du samedi 14 au dimanche 22 février), les hôteliers ou résidences ne sont pas enclins à faire des promotions. Certains clients ont eu la bonne idée de profiter des disponibilités et des réductions liées aux réservations précoces. A l’heure actuelle, la demande est là et l’offre, plus nécessairement partout. Ce qui pousse aussi à choisir d’autres destinations. "Nous enregistrons pour le moment un recul des réservations pour Carnaval par rapport à l’an dernier , explique Florence Bruyère, porte-parole de Jetair. Avec un transfert vers les vacances en avion et les escapades en voiture (à 500 km autour de Bruxelles). Déjà à la Toussaint, nous avons connu une grosse croissance des départs en avion vers le soleil." Pour l’heure, 48 % des vacanciers Jetair vont au ski. Ils iront d’abord en France, puis en Autriche, en Allemagne, en Italie et en Suisse. En France, ils rejoindront d’abord la Tarentaise (Espace Killy, Paradiski, 3 Vallées, etc.), ensuite la vallée de la Maurienne (Saint-Jean-de-Maurienne, Saint-Jean-d’Arves, Val Cenis, Valmeinier, etc.). Ils ont opté d’abord pour un appartement dans une résidence (70 % des réservations) plutôt que pour un hôtel (30 %).

2. Pâques. Les vacances tombent tard, comme l’an dernier. Elles débutent le samedi 4 avril. Par contre, les Français ne seront pas encore en congé la première semaine de nos vacances - qui devrait logiquement être la meilleure des deux au niveau de l’enneigement. Tout bénéfice pour nous ! "Il est encore un peu tôt pour se prononcer sur Pâques , note la porte-parole de Jetair. Nous constatons un petit recul mais il pourrait encore être rattrapé. La première semaine est bien sûr privilégiée."

3. Que dépensent vraiment les Belges au ski ? Selon les chiffres 2012-2013 du bureau Wes, dans 53 % des cas, les vacanciers déboursent entre 500 et 1 050 € pour leur voyage. Dans un quart des cas, ils dépensent plus de 1 000 € par voyage. La dépense moyenne s’établissant à 656 €.