Vacances Les réservations sont en forte hausse. Cap sur l’Égypte et l’Autriche pour de nombreux vacanciers.

Fin de semaine, c’est la quille pour de nombreux écoliers. Une semaine de congé se profile et les Belges ne semblent pas enclins à la passer à la maison. Chez Neckermann, on observe en effet une hausse des réservations par rapport à la même période il y a un an. "Les réservations sont en effet plus nombreuses, confie Koen van den Bosch, porte-parole du tour-opérateur. Cela se traduit aussi dans le taux d’occupation de nos avions."

Preuve s’il en est que les Belges ne partiront pas uniquement au ski. "En matière de vacances à la neige, la France reste la destination numéro 1. Mais l’Autriche séduit aussi de nombreux skieurs, notamment dans le Tyrol et le Salzburgerland. Les réservations sont souvent faites pour quatre personnes. Il s’agit souvent de familles ou de couples amis qui souhaitent partir ensemble. Afin de s’assurer des logements de grande capacité d’accueil et les meilleures situations, ils ont d’ailleurs réservé assez tôt." Et pour avoir la garantie de pistes enneigées, ils ont aussi opté pour des stations relativement élevées.

Pour ceux qui préfèrent le soleil, les îles Canaries seront une fois de plus au rendez-vous. "Les Îles Canaries sont la troisième destination la plus populaire des Belges. En quatrième position, nous retrouvons le Maroc et le Cap-Vert. La côte méridionale de l’Espagne s’en sort également très bien. Cela s’explique notamment par les récents événements en Égypte et en Turquie qui sont traditionnellement les lieux de villégiature privilégiés des Belges", souligne Koen Van den Bosch.

Pourtant, les destinations égyptiennes n’ont pas été délaissées, contrairement à ce que l’on aurait pu penser. "Au contraire, malgré la situation à Sharm-el-Sheikh, les autres stations balnéaires égyptiennes sont demeurées très populaires parmi les voyageurs belges. Les réservations pour Marsa Alam et Hurghada affluent littéralement. La garantie d’avoir du soleil, les nombreux hôtels all inclusive et la durée limitée du voyage sont autant d’atouts que vous ne trouvez pas ailleurs et qui restent décisifs pour les Belges."