Vacances Depuis quelques semaines, des internautes se plaignent auprès de la compagnie low cost Ryanair. Pour quelle raison? Les passagers qui ne paient pas pour réserver des sièges dans l'avion seraient séparés même s'ils réservent en même temps et qu'il reste des sièges vides.

Une situation jugée absurde par de nombreux voyageurs qui voient là une stratégie de la compagnie pour gagner plus d'argent.

"Ryanair, lorsque nous avons fait notre check-in en même temps, vous ne nous avez pas donné des sièges l'un à côté de l'autre? Il y a des tas de sièges libres mais vous voulez juste plus d'argent. Honte à vous!", s'interroge cette internaute sur Twitter avec le plan de l'avion à l'appui.


Un autre voyageur s'indigne sur Twitter. "Ryanair, c'est nouveau de placer des passagers qui ont réservé leur vol ensemble loin l'un de l'autre ? C'est ridicule", demande-t-il à Ryanair qui lui a répondu: "Malheureusement, s'ils ont choisi le placement aléatoire des sièges, il n'y a pas de garantie d'être placé l'un près de l'autre".


La compagnie aérienne explique ici que lors de la réservation des billets d'avion, il est proposé au voyageur de réserver le siège de son choix selon les disponibilités. Il peut alors payer pour être assis à côté de son compagnon de voyage. S'il ne choisit pas cette option, les sièges seront attribués selon un placement aléatoire, ce qui ne garantit en aucun cas que les voyageurs qui ont pris leurs billets ensemble soient assis l'un à côté de l'autre.

Selon le journal Irish Times, cité par la RTBF, des centaines de voyageurs auraient rencontré cette situation ces dernières semaines. Interrogée par le journal irlandais, la compagnie irlandaise a affirmé ne pas avoir changé ses règles en matière d'attribution des sièges. "Quand un passager ne réserve pas un siège payant, il est placé aléatoirement, ce qui a toujours été la politique", a déclaré la compagnie low cost.

Malgré les déclarations de Ryanair, plusieurs internautes habitués à voyager avec la compagnie ont exprimé n'avoir jamais rencontré ce problème avant le mois dernier. Raison de plus pour expliquer le grand nombre de plaintes adressées à Ryanair.

Appât du gain ou caprice des touristes?