Vacances Les quelque rares last minute qui restent disponibles sont hors de prix.

Les Belges sont visiblement en manque de vacances. Ils seront donc encore (plus) nombreux à partir durant le congé de Pâques, deuxième période la plus prisée après les grandes vacances. Difficile, donc, de dénicher encore de bonnes affaires si vous n’avez pas réservé. Un rapide tour d’horizon sur les sites des principaux tour-opérateurs suffit à se rendre compte que les rares disponibilités ne s’affichent pas avec de grands rabais, voire pas de réduction du tout.

Le soleil espagnol, destination très prisée, flambe littéralement avec des tarifs dépassant les 1.200 € pour une semaine en all inclusive à Tenerife ou Gran Canaria. À ce prix-là, il ne faut pas espérer le grand luxe non plus, car si la formule est "tout inclus", elle concerne des hôtels trois étoiles seulement. Pour plus de confort et viser le cinq étoiles, il faut alors allonger plus de 1.500 € en moyenne. Pour une famille de deux adultes et deux enfants, ça fait cher la semaine !

Si vous rêvez d’une petite escapade, de belles offres sont encore disponibles, mais mieux vaut opter pour des destinations proches, accessibles en voiture, sous peine de devoir payer vos billets d’avion au prix fort. Les trois nuits en hôtel cinq étoiles à Rome (GH Principe di Piemonte, Rome), affichées au prix de 148 € pour un départ le 1er avril via Thomas Cook sont a priori alléchantes, mais il vous faudra débourser au minimum 500 € par personne pour l’avion, hors de prix pour envisager une telle escapade. À moins de vous farcir la route en voiture.

Si vous cherchez un bon plan pour partir durant les deux prochaines semaines, le seul mot d’ordre est donc la flexibilité. Ainsi, quelques bonnes affaires sont encore à réaliser pour des départs en milieu de semaine, comme cette offre de Thomas Cook vers l’Espagne (hôtel Almuñecar Playa Spa à 430 € au lieu de 920 €, départ le 5 avril pour un séjour de sept nuits en chambre + petit-déjeuner).

Quant à la deuxième semaine des vacances de Pâques, il faut tout simplement faire une croix dessus si vous n’avez pas encore réservé. "La date du lundi pascal a aussi une influence. L’an dernier, il tombait dans la 1re semaine des vacances de Pâques et les Belges pouvaient épargner un jour de congé. Cette année, le lundi de Pâques clôture les vacances et il permet d’avoir un jour de transition avant de reprendre le travail", observe-t-on chez Tui.



Top 5 des régions les plus prisées en Espagne:

1 - Tenerife

2 - Costa del Sol (Malaga)

3 - Costa Blanca (Alicante)

4 - Gran Canaria

5 - Majorque


Top 5 des vacances en voiture:

France

Allemagne

Belgique

Pays-Bas

Autriche


Top 5 des destinations les plus prisées à Pâques:

Espagne

Maroc

Turquie

République dominicaine

Égypte


Grève potentielle à Charleroi

Certains départs pourraient être perturbés ce vendredi à l’aéroport de Charleroi en raison d’une menace de grève. Deux assemblées de la CGSP sont attendues en cours de journée afin de trouver une solution au problème pour éviter toute perturbation.

En cause, des changements dans les services continus qui se muent en “missions spécifiques”.

Des adaptations qui déplaisent au syndicat socialiste et qui risquent d’affecter la vie de nombreux agents de sécurité et de sûreté dans les aéroports.

À l’issue de la réunion de ce matin, un départ en grève immédiat pourrait être décidé, empêchant certains voyageurs de partir en vacances.

À Charleroi, près de 70 vols pourraient être affectés”, selon le porte-parole de l’aéroport, Vincent Grassa. Des vols dans les deux sens, des départs comme des arrivées.

Par exemple, les vols vers Alicante de 18 h 00 ou vers Fes de 19 h 35 pourraient être perturbés voire annulés.

“Nous ne connaissons pas les modalités de cette grève à ce stade, nous n’avons pas encore reçu d’informations de la part des syndicats.”