Vacances Fériés avantageux, concurrence française, blocus : ces facteurs qui influencent les tarifs.

Si vous projetez de partir au soleil ou à la neige dans les prochains mois, il faudra cette année composer avec une grande concurrence de nos voisins français, dont les périodes de vacances coïncident souvent avec les nôtres, ce qui n’est pas sans effet sur les prix. Mais d’autres facteurs peuvent aussi influencer les tarifs, à la hausse comme à la baisse. Petit tour d’horizon des bonnes… et mauvaises affaires.

Noël

"Même si la majorité des vacanciers préfère rester en famille pour Noël, les vacances au soleil ou à la neige ont du succès, observe-t-on chez TUI. Pour cet hiver, le 25/12, tout comme le 01/01 tombent tous deux pendant les vacances scolaires, pas de différence donc pour le choix de la semaine. Les vacances scolaires en France tombent au même moment qu’en Belgique, le calendrier n’est donc cette année pas favorable aux touristes belges, qui souhaiteraient profiter de périodes où les Français sont encore au travail pour obtenir de belles réductions."

Pâques

"Là encore les vacances sont partagées entre soleil et neige. De nombreux Belges ont besoin de soleil à la sortie de l’hiver et optent pour un citytrip ou des séjours de 7 à 10 jours. Les skieurs choisissent également souvent ces vacances scolaires pour profiter des derniers flocons dans des conditions météo favorables. Pour ceux-ci, la première semaine des vacances sera avantageuse puisque les petits Français ne seront libres qu’à partir de notre deuxième semaine (plus de disponibilités, réductions probables)."

À noter que le lundi pascal a toujours une influence sur le choix de la semaine de départ. "En 2018, celui-ci tombera dans la première."

Ponts de mai

"Même s’il faudra poser peu de jours de congés pour avoir une longue période de vacances, les jours fériés du mois de mai ne correspondent à aucune période de vacances scolaires. Si l’on rajoute à cela que la période de blocus freinera les départs d’étudiants, il pourrait s’agir là du bon plan pour les personnes qui n’ont aucune obligation. La météo favorable du bassin européen élargit également le choix pour les vacanciers en quête de soleil."

D’autant que, malgré les fériés, c’est encore une période considérée par les tour-opérateurs comme de la basse saison. "Pour ce qui est des calendriers de vacances en France et en Belgique, les nombreux jours fériés communs font qu’il n’est pas spécialement avantageux pour l’un ou l’autre public de passer la frontière pour partir pendant les périodes de vacances communes."

Enfin, pour tous ceux qui seraient en pleine planification pour 2018, sachez que le prix des vols répond à la loi de l’offre et de la demande. "Ceux qui ont déjà pris une décision ont donc tout intérêt à se décider rapidement, car nous offrons d’importantes réductions à ceux qui réservent tôt", conclut TUI.