Abertis: le bénéfice net gagne 2% sur 9 mois, trafic autoroutier en hausse

Publié le à Madrid, 23 oct 2017 (AFP)

Le groupe autoroutier espagnol Abertis, actuellement au coeur d'une bataille d'OPA, a publié lundi un bénéfice net en hausse de 2% sur les neuf premiers mois de 2017, nourri par l'amélioration du trafic et par l'intégration de nouveaux actifs.

Les revenus d'exploitation, équivalents du chiffre d'affaires pour le groupe, ont augmenté de 16% à près de 4,2 milliards d'euros, précise le communiqué de l'entreprise, ciblée par deux offres d'achat concurrentes, de la part de l'italien Atlantia et de l'espagnol ACS.

"Le trafic sur le réseau d'Abertis a maintenu sa tendance à la hausse sur les neuf premiers mois de 2017, notamment en Espagne (+4,2%), en Italie (+3%) et en France (+1,4%)", ainsi qu'au Chili, au Brésil et en Inde, explique le groupe.

L'intégration au périmètre d'autoroutes acquises en Italie et en Inde a aussi contribué aux bons résultats enregistrés entre janvier et septembre, explique le groupe qui ne détaille pas ses résultats du troisième trimestre.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) progresse de 14% sur la période, à 2,7 milliards d'euros.

La lourde dette nette grimpe elle aussi, à 15,4 milliards d'euros contre 14,4 milliards fin décembre, en grande partie à cause du rachat de 100% des parts de la Sanef (autoroutes du nord de la France).

La France est le premier marché d'Abertis, devant l'Espagne.

Dans l'Hexagone, comme sur la plupart des marchés où il opère, Abertis explique avoir obtenu en 2017 "d'importants accords" impliquant des hausses de tarifs en échange d'investissements dans l'infrastructure.

"Indépendament du devoir de réserve auquel l'obligent les offres publiques d'achat en cours, (Abertis) poursuit son activité quotidienne et est en condition de tirer profit de toutes les opportunités qui se présentent", souligne le communiqué.

Le groupe italien de transports Atlantia a lancé mi-mai une OPA sur la totalité du capital d'Abertis, qui se verrait ainsi valorisé à 16,3 milliards d'euros. Le spécialiste espagnol de la construction ACS a renchéri le 18 octobre avec une contre-OPA sur son compatriote, dont la valorisation grimperait dans ce cas à 18,6 milliards d'euros.

Le conseil d'administration d'Abertis, dont le premier actionnaire est la grande banque catalane CaixaBank, a expliqué qu'il trouvait "positive" l'offre d'Atlantia sur le plan industriel, mais estime que le prix proposé peut être "amélioré".

Abertis, dont le siège était jusqu'ici basé à Barcelone, a décidé le 9 octobre de transférer son domicile social à Madrid, en raison de l'incertitude créée par la crise politique en Catalogne, où les autorités régionales envisagent de déclarer l'indépendance.

emi/ggy

ABERTIS INFRAESTRUCTURAS

CAIXABANK

ATLANTIA

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.