Afghanistan: fin du cessez-le-feu des talibans, attentat de l'EI

Publié le à Kaboul (AFP)

Un cessez-le-feu inédit des talibans avec les autorités afghanes prend fin lundi après leur rejet d'un appel du président afghan Ashraf Ghani à le prolonger, décevant les espoirs de paix d'une population épuisée par des décennies de conflit.

L'annonce des talibans a été suivie peu après par un attentat suicide, revendiqué quelques heures plus tard par le groupe état islamique, dans une province de l'est du pays qui a fait au moins 18 morts et une cinquantaine de blessés, selon un responsable local.

"Le cessez-le-feu se termine ce soir et nos opérations reprendront si Dieu le veut. Nous n'avons aucune intention de prolonger le cessez-le-feu", a déclaré le porte-parole taliban Zabihullah Mujahid dans un message transmis à l'AFP, suggérant ainsi une reprise des combats dès lundi.

Le porte-parole n'a fait aucune allusion directe à l'appel du président Ashraf Ghani, qui avait annoncé samedi une prolongation du cessez-le-feu côté gouvernemental et appelé les talibans à en faire autant. Cette annonce avait reçu l'appui de la communauté internationale.

La mission de l'Otan en Afghanistan et les forces armées américaines ont indiqué qu'elles respecteraient l'annonce de prolongation du président Ghani. L'Union européenne avait pour sa part qualifié la trêve "d'historique".

Dans un tweet dimanche, un porte-parole du président Ghani a indiqué que le cessez-le-feu était prolongé de dix jours mais que les forces de sécurité se défendraient si elles étaient attaquées.

L'attentat suicide, qui s'est produit dimanche à l'extérieur du bureau du gouverneur de la province de Nangarhar dans la ville de Jalalabad, est le deuxième en deux jours dans la province orientale de Nangarhar.

Il a fait au moins 18 morts et 49 blessés, "dont certains dans un état grave", selon le directeur pour la province des services de santé, Najibullah Kamawal.

Selon le porte-parole du gouverneur provincial, Attaullah Khogyani, le kamikaze, à pied, a visé des talibans, des civils et des anciens qui quittaient le complexe abritant le bureau du gouverneur après un événement célébrant la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois de ramadan.

- Pas surpris -

Annoncé initialement pour huit jours côté gouvernemental et trois jours côté taliban, le cessez-le-feu avait donné lieu ces derniers jours à d'inédites scènes de fraternisation entre combattants talibans, civils et membres des forces de sécurité, qui ont été vus se donnant l'accolade et se prenant en photo ensemble.

Mais il a été terni dès samedi par un attentat suicide qui a fait 36 morts et 65 blessés parmi une foule célébrant la cessation des combats dans le district de Rodat dans la province orientale de Nangarhar, selon un nouveau bilan rendu public dimanche par les autorités locales.

L'attaque a été revendiquée dimanche par le groupe Etat islamique (EI), qui n'est pas inclus dans le cessez-le-feu, qui ne concerne que les talibans.

L'EI, qui est particulièrement actif dans l'Est,a tué des centaines de personnes lors de multiples attaques à travers le pays depuis son apparition dans la région en 2014. Il a également combattu les talibans dans certaines régions.

Dès l'annonce initiale du cessez-le-feu, les analystes s'étaient montrés prudemment optimistes, estimant qu'il pourrait potentiellement renforcer la confiance entre les parties et constituer une base menant à l'ouverture de pourparlers de paix entre les belligérants après quasiment 17 ans de conflit.

Mais l'annonce du refus taliban de prolonger la trêve n'a pas surpris certains diplomates occidentaux en poste à Kaboul.

"S'ils prolongent le cessez-le-feu, ils seront obligés de négocier, ce à quoi je pense qu'ils ne sont pas intéressés. Ils cherchent une véritable victoire", a déclaré à l'AFP l'un d'entre eux sous couvert d'anonymat.

Après l'attentat de samedi, les talibans avaient ordonné à leurs combattants d'éviter de se mêler aux forces de sécurité afghanes et aux civils.

"Afin d'éviter tout tort aux civils (par notre présence), tous les commandants devront empêcher les moudjahidines de participer à de tels rassemblements", a annoncé le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid sur Twitter.

Certains chefs talibans ont pour leur part déclaré à l'AFP qu'ils voyaient d'un mauvais ?il leurs combattants se rendre dans des zones contrôlées par le gouvernement et sympathiser avec les forces de sécurité.

© 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous relancez un projet, une idée que vous avez mis volontairement de côté. Vous êtes déterminé.

Taureau

Vous êtes mis en avant, en lumière ou sur un piédestal. Vos responsabilités augmentent.

Gémeaux

Votre couple se renforce. Si vous êtes seul, une rencontre palpitante pourrait changer votre vie.

Cancer

Vous devez impérativement mettre de l’ordre dans vos comptes et trouver une solution.

Lion

Si votre besoin d’indépendance ne se dément pas, vous cherchez aussi à vous impliquer, vous engager dans une relation constructive.

Vierge

Vous rallumez le feu dans votre couple. Toutefois, une violente dispute n’est pas à exclure.

Balance

Votre sensibilité, votre émotivité s’associent à la passion. Vous êtes très attaché à votre partenaire.

Scorpion

Vous êtes capable de couper un contact, un contrat, une relation sur un coup de tête.

Sagittaire

Vous changez de comportement, d’attitude. Vous vous adaptez plus facilement aux autres, aux circonstances.

Capricorne

Une rentrée d’argent, une bonne nouvelle d’ordre matériel vous sont confirmées. Cela vous permet d’avancer dans un projet.

Verseau

Vous êtes une pile électrique. Le moindre petit contretemps prend une tournure démesurée. Vous êtes capable de colères mémorables.

Poissons

Vous êtes plus secret sur vos projets, vos ambitions, vos fréquentations. Vous ne dévoilez rien de vos sentiments.

Facebook